Surveillance des infections envahissantes à Neisseria meningitidis - Rapport 2001

Le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) offre aux établissements du réseau de la santé des programmes de surveillance de laboratoire ciblant, entre autres, les infections causées par le méningocoque, le pneumocoque, la salmonelle, le streptocoque β-hémolytiques du groupe A, Escherichia coli O157:H7, Haemophilus influenzae et Listeria monocytogenes, ainsi que la tuberculose, la gonorrhée, la grippe et autres infections respiratoires virales, la maladie de Lyme et le VIH, le tout en collaboration avec les laboratoires des centres hospitaliers.

Quatre-vingt-quatre souches de Neisseria meningitidis ont été reçues au LSPQ au cours de l’année 2001. De ces souches, 64 provenaient du sang et 20 du liquide céphalo-rachidien. De plus, la présence de cet agent a pu être décelée dans 6 échantillons de sang et 5 liquides céphalorachidien à l’aide d’une épreuve d’amplification des acides nucléiques (PRC) réalisée au Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg.

Des 25 patients pour lesquels une épreuve PCR a été effectuée, 11 se sont avérés positifs pour la présence de N. meningitidis. Pour 3 patients, cette épreuve s’est avérée négative alors que la culture a démontré la présence du microroganisme. Enfin, dans 1 cas l’épreuve PCR et la culture ont toutes deux démontrées la présence de N. meningitidis; dans ce dernier cas, le résultat de la culture a été retenu pour fin de calcul puisque l’isolement de la bactérie permet sa caractérisation complète par sérotypage, sous-typage, profil électro-phorétique et électrophorèse en champ pulsé.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: