Surveillance des infections à Bacillus thuringiensis - Rapport 2000

Le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) offre aux établissements du réseau de la santé des programmes de surveillance de laboratoire ciblant, entre autres, les infections causées par le méningocoque, le pneumocoque, la salmonelle, le streptocoque β-hémolytiques du groupe A, Escherichia coli O157:H7, Haemophilus influenzae et Listeria monocytogenes, ainsi que la tuberculose, la gonorrhée, la grippe et autres infections respiratoires virales, la maladie de Lyme et le VIH, le tout en collaboration avec les laboratoires des centres hospitaliers.

Au cours de l’an 2000, le LSPQ poursuivait son programme de surveillance des infections à Bacillus thuringiensis (B.t.) toujours avec la collaboration du docteur Roland Brousseau de l'Institut de recherche en biotechnologie (IRB).

Rappelons que ce programme fut mis sur pied en janvier 1996 afin de s'assurer de l'innocuité du B.t. variété israelensis (utilisé pour la lutte contre les insectes piqueurs, moustiques et mouches noires) envers la population humaine. Notons également que la réalisation de ce programme a été rendue possible grâce à la collaboration de l’ensemble des laboratoires hospitaliers de la province.

Ainsi, tous les centres hospitaliers ont été sollicités pour nous faire parvenir les souches de Bacillus présumées cereus isolées de sites normalement stériles dans leurs laboratoires. Les souches reçues au LSPQ sont soumises à une caractérisation phénotypique à l'aide d'épreuves biochimiques conventionnelles tel que décrit par les Centers for Disease Control and Prevention à Atlanta. La caractérisation moléculaire, réalisée à l'IRB fait appel à une méthode d'amplification enzymatique de l'ADN communément appelée "Polymerase Chain Reaction ou PCR", suivie d'une électrophorèse sur gel d'agarose; cette épreuve a pour but de déterminer la présence ou l’absence de gènes entomophathogéniques des diverses familles cry, responsables de l’activité toxique de certains B.t. chez les larves d’insectes.

Vous trouverez dans les pages qui suivent le bilan des résultats obtenus depuis le début du programme de surveillance en janvier 1996.

Note(s): 

L'ensemble des données de surveillance du LSPQ sont disponibles sur le site Web du LSPQ.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: