Blessures en soccer : portrait des consultations à l'urgence de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec entre juin 2003 et décembre 2005

Le soccer représente le sport d'équipe le plus populaire au Québec. On estime que 679 000 personnes âgées de 6 à 74 ans ont joué au soccer au moins une fois au cours de l'année 2004. À titre de comparaison, le nombre de joueurs de hockey est estimé à 673 000. Au moins 76 % des adeptes du soccer disent jouer au moins une fois par semaine lorsque c'est possible.

Malheureusement, il arrive que des blessures surviennent au cours de la pratique du soccer. Toujours pour l'année 2004, 30 000 personnes auraient consulté un professionnel de la santé pour traiter une blessure subie en jouant au soccer au Québec, ce qui représente un taux de blessures de 45/1 000 participants (intervalle de confiance à 95  [IC-95 ] : 30 à 59). En comparaison, le taux de blessures au hockey est estimé à 79 (IC-95 % : 57 à 100) et celui du basketball à 44 (IC-95 % : 24 à 65).

En ce qui a trait aux consultations à l'urgence de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec pour un traumatisme d'origine récréative et sportive (TORS) de 1997 à 2001, les blessures associées au soccer repésentaient 4,6 % des cas, contre 16,1 % pour le vélo, 10,4 % pour le surf des neiges, 8,5 % pour le hockey et 7,2 % pour le ski alpin. Compte tenu de l'importance de la pratique du soccer au Québec et de l'incidence des blessures qui y sont associées, il est donc essentiel de bien connaître les circonstances et les mécanismes de survenue de ces blessures, dans une perspective de pormotion de la sécurité et de prévention des traumatismes.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-57777-5

ISBN (imprimé): 

978-2-550-57776-8

Notice Santécom: