Une boîte à outils pour la surveillance post-sinistre des impacts sur la santé mentale

Un sinistre majeur, et ce, peu importe sa nature (tremblement de terre, inondation, tempête de verglas, accident de transport nucléaire ou attentat), peut amener un grand éventail d’impacts sur la santé et le bien-être des personnes ainsi que sur l’économie et l’environnement. Les effets immédiats sont généralement bien documentés par les autorités, notamment en ce qui concerne la santé physique et les aspects économiques.

Les impacts sur la santé mentale, cependant, peuvent être perçus comme plus difficiles à documenter. Le fait de subir un sinistre peut occasionner l’apparition de problèmes de santé mentale ou leur exacerbation. Lorsque les services d’urgence se sont retirés, il devient nécessaire d’évaluer les besoins en services de la population affectée et s’assurer de bien soutenir la communauté en offrant les services de santé mentale appropriés et en quantité suffisante. Cette surveillance des impacts sur la santé mentale de la population affectée devrait se continuer plusieurs années après un événement dans certaines situations.

Ainsi, une boîte à outils a été développée afin de rendre disponibles des instruments d'enquête populationnelle pour aider les intervenants à effectuer adéquatement la surveillance des impacts sur la santé mentale après un sinistre. Elle a été élaborée par des experts en santé mentale et en surveillance provenant de diverses institutions québécoises. Elle s’adresse principalement aux professionnels de santé publique ainsi qu’aux épidémiologistes, aux chercheurs et aux autres intervenants qui voudraient documenter les impacts sur la santé mentale post-sinistre avec des outils standardisés, évalués et disponibles gratuitement.

La boîte à outils n’a pas pu couvrir tous les impacts en lien avec la santé mentale. Ce sont principalement les problèmes de santé mentale qui ont été documentés, avec certains aspects du bien-être et de la santé mentale positive. De plus, des outils en lien avec d’autres indicateurs d’intérêt en surveillance post-sinistre y sont présentés. Ainsi, on retrouve dans la boite, des outils pour la mesure des impacts pour les thèmes suivants :

  • Symptômes d’anxiété;
  • Symptômes dépressifs;
  • Symptômes de stress post-traumatique;
  • Détresse psychologique;
  • Impact immédiat du trauma (réactions péritraumatiques);
  • Bien-être;
  • Fonctionnement et incapacité;
  • Qualité de vie;
  • Soutien social;
  • Consommation d’alcool;
  • Consommation de drogues;
  • Consommation de médicaments;
  • Utilisation de services en santé mentale.

Consultez l'outil ici : https://www.inspq.qc.ca/publications/2523

Catégories: