Prévenir les traumatismes dans les parcs de trampolines

Les parcs de trampolines accessibles au public connaissent une popularité grandissante. Bien que les activités pratiquées dans ces endroits donnent l’occasion aux utilisateurs d’être physiquement actifs, elles peuvent engendrer des traumatismes, dont certains peuvent être graves.

Un groupe de travail mandaté par le ministère de la Santé et des Services sociaux et dont fait partie l’INSPQ a émis un rapport visant à documenter la problématique associée à l’utilisation des parcs de trampolines ouverts au public et à formuler dix recommandations permettant de réduire le risque de ces traumatismes pour les adeptes de saut sur trampoline. Les neuf premières recommandations s’adressent directement aux propriétaires-exploitants de ce type d'établissement.

Par exemple, le comité recommande que soit effectuée, sur une base périodique, une démarche de vérification structurée de la conformité à la norme ASTM F2970. Cette norme concerne la conception, la fabrication, l’installation, la maintenance et l’inspection des équipements présents dans les parcs de trampolines ainsi que l’encadrement et l’information des utilisateurs de ce type de parcs.

La dixième recommandation vise à analyser l’évolution des traumatismes subis dans les parcs de trampolines et à apprécier l’application de la norme ASTM F2970, sur une base périodique. La mise en œuvre de cette recommandation requiert une collaboration concertée des différentes instances concernées.

Dr Michel Lavoie et Mathieu Gagné de l'INSPQ font partie du groupe de travail qui a produit ce rapport.

Consultez le document : Rapport sur les traumatismes subis dans des parcs de trampolines au Québec

Catégories: