Le NEJM-Journal Watch reconnait l’importance d’une étude dirigée par le Laboratoire de santé publique du Québec

Neisseria gonorrhoeae. Source : U.S. Centers for Disease Control and Prevention

Récemment, The New England Journal of Medicine (NEJM) Journal Watch a présenté ses choix de publications les plus importantes de l'année 2018. Parmi les onze publications ayant eu un impact direct sur les pratiques cliniques, les éditeurs du NEJM estiment que « l'étude la plus importante réalisée cette année [est celle qui a] documenté l'arrivée de [la bactérie] Neisseria gonorrhoeae résistante à la ceftriaxone en Amérique du Nord ».

Cette étude qui émane du Laboratoire de santé publique du Québec a été menée par Dre Brigitte Lefebvre, responsable du département de la résistance aux antibiotiques du laboratoire. Dre Lefebvre est également responsable des programmes de surveillance provinciaux des infections invasives à Neisseria meningitidis, du Streptococcus pneumoniae et d'Haemophilus influenzae, en plus de faire le suivi de la résistance à Neisseria gonorrhoeae et des carbapénemases chez les entérobactéries.

Nos félicitations à Dre Lefebvre, à l'équipe des marqueurs épidémiologiques et à ses co-auteurs!

Les auteurs remercient particulièrement le travail de l’infirmière, Marie-Christine Dubé, qui a eu le réflexe de dépister la patiente par culture. Sans elle, le cas n’aurait pas pu être identifié.


Pour consulter l'étude, c'est ici : https://www.jwatch.org/na45560/2017/11/29/ceftriaxone-resistant-neisseria-gonorrhoeae-arrives-north

Pour lire l'article original en anglais en prendre connaissances des onze études ayant eu le plus d'impact en 2018, c'est ici : https://www.jwatch.org/na48066/2018/12/26/nejm-journal-watch-infectious-diseases-top-stories-2018

Catégories: