La vaccination pour les personnes fragilisées

La vaccination est recommandée et offerte gratuitement aux personnes qui ont plus de risque de présenter des complications.

Le 1er novembre marque le début de la campagne de vaccination contre la grippe. Il est fortement recommandé aux personnes qui ont plus de risques de présenter des complications de se faire vacciner chaque année afin de se protéger. Pour ces personnes, la vaccination constitue le meilleur moyen de se protéger contre la grippe et ses complications.

Il existe un Programme de vaccination contre la grippe qui offre gratuitement la vaccination aux personnes les plus à risque de présenter de graves complications de la grippe. Le programme a pour but de réduire les hospitalisations et la mortalité chez ces personnes.

Nouvelles clientèles ciblées

En juin 2018, le Comité sur l’immunisation du Québec recommandait au MSSS des modifications aux orientations du Programme d’immunisation contre l’influenza du Québec. En ce sens, les clientèles visées par le Programme de vaccination contre la grippe ont été modifiées. En bref, les recommandations suggéraient de :

  • Maintenir une stratégie de vaccination ciblée sur les personnes à risque élevé d’hospitalisation et de décès et de mettre la priorité sur l’atteinte d’une couverture vaccinale d’au moins 80 % dans ces groupes.
  • Concentrer les efforts de promotion et d’amélioration des services de vaccination sur les personnes les plus à risque d’hospitalisation et de décès associés à l’influenza.

Pour en savoir plus sur votre admissibilité à recevoir le vaccin contre l’influenza gratuitement : https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/vaccination/programme-de-vaccination-contre-la-grippe/admissibilite

Fardeau de l'influenza

En 2018-2019, dans le cadre d’un projet de surveillance des hospitalisations et complications attribuables à l’influenza mené par l’INSPQ, 780 patients admis avec symptômes respiratoires ont été observés au cours de 12 semaines.

  • Un virus influenza a été détecté chez 29 % des 780 patients inclus dans les analyses.
  • L’influenza de sous-type A(H1N1) a été détecté plus fréquemment que le sous-type A(H3N2) (21 % versus 7 %).
  • La proportion de détection des virus de l’influenza était plus faible chez les enfants (24 %) que chez les adultes (31 %).
  • Aucun décès n’a été constaté chez les enfants atteints de la grippe, mais 5 décès l’ont été chez les adultes et la majorité de ces décès (4/5) ont été observés parmi des patients de 65 ans et plus.
  • La majorité des décès avec influenza (80%) présentaient des maladies sous-jacentes.

Liens utiles

Catégories: