Résumé des recommandations d’EXTRIP 2014-2015

Volume 31, Numéro 4

  • Amélie Cossette-Côté
    B. Pharm., candidate à la maîtrise en pharmacothérapie avancée, Résidente en pharmacie, Faculté de pharmacie, Université Laval, Stagiaire en toxicologie clinique, Institut national de santé publique du Québec
  • Pierre-André Dubé
    B. Pharm., Pharm. D., M. Sc., C. Clin. Tox., Pharmacien-toxicologue, Institut national de santé publique du Québec

Dernière modification: 

15 février 2018

Introduction

Dans un contexte d’intoxication, peu de données appuient le recours aux thérapies d’épuration extracorporelle (ECTR), mais les risques et les bénéfices en résultant font de ces traitements non pharmacologiques des options utilisées en pratique dans les centres hospitaliers. Le peu de littérature scientifique disponible se limite presque exclusivement à des rapports de cas et de séries de cas. Pour encadrer la pratique des professionnels, le groupe de travail EXtracorporeal TReatments In Poisoning (EXTRIP) – composé d’experts issus de diverses disciplines (médecine d’urgence, soins intensifs, toxicologie médicale, pharmacologie, néphrologie et pédiatrie), qui sont soutenus par plusieurs associations internationales – s’est donné pour objectifs de réaliser des revues systématiques portant sur l’utilisation des ECTR et de formuler, grâce à une méthodologie rigoureuse(1), des recommandations cliniques à propos du recours aux ECTR lors d’intoxications. Ces recommandations comprennent, entre autres, des indications sur le moment où commencer et où cesser une ECTR selon l’agent toxique concerné de même que sur la sélection de l’ECTR appropriée(2-12)

EXTRIP a également publié des lignes directrices concernant la rédaction de rapports de cas d’ECTR en toxicologie afin d’aider les cliniciens, les auteurs et les réviseurs d’études(13) et offre des outils et des possibilités de collaboration en vue de favoriser la recherche multicentrique. En ce qui concerne leurs recommandations, la qualité des évidences cliniques est cotée selon le système GRADE (voir la légende du tableau 1 dans le bulletin en version PDF). La force du processus utilisé par EXTRIP est la sollicitation de l’avis d’experts en vue de complémenter le peu de littérature scientifique, et ce, de manière calculée, pondérée et transparente, ce qui fait de ces publications les premières lignes directrices concernant le recours aux ECTR en toxicologie. L’objectif de cet article est donc de résumer les principales recommandations d’EXTRIP publiées entre janvier 2014 et juillet 2015.

Recommandations 2014-2015

Pour chaque revue systématique effectuée par agent toxique, EXTRIP présente des recommandations pour l’instauration et le choix d’une ECTR ; ces recommandations ont été adaptées dans le tableau 1 (voir le bulletin en version PDF). Les recommandations concernant la cessation d’une ECTR peuvent être consultées sur le site Internet du regroupement (voir les lignes directrices d’EXTRIP sur ce site).

Conclusion

Somme toute, le groupe de travail EXTRIP a élaboré le processus scientifique le plus rigoureux à ce jour en toxicologie pour établir des recommandations cliniques basées sur des données probantes. La consultation de ces recommandations portant sur l’usage des ECTR dans les cas d’intoxication peut donc se révéler être une aide importante à la prise de décision en clinique, bien qu’elle ne doive pas soustraire les professionnels à avoir recours au Centre antipoison du Québec, ce qui demeure essentiel. Il faut noter que la publication prochaine par le groupe de travail de nouvelles lignes directrices portant sur la phénytoïne et la digoxine est à surveiller.

Remerciements

Les auteurs de l’article souhaiteraient exprimer leur gratitude envers la Dre Sophie Gosselin, l’une des coprésidentes d’EXTRIP, pour la révision du présent document ainsi que pour ses précieux commentaires.

Pour toute correspondance

Pierre-André Dubé
Institut national de santé publique du Québec
945, avenue Wolfe, 4e étage, Québec (Québec)  G1V 5B3
Téléphone : 418 650-5115, poste 4647
Télécopieur : 418 654-2148
Courriel : [email protected]

Références

  1. Lavergne V, Nolin TD, Hoffman RS, Roberts D, Gosselin S, Goldfarb DS, et al. The EXTRIP (EXtracorporeal TReatments In Poisoning) workgroup: guideline methodology. Clin Toxicol (Phila). 2012;50(5):403-13.
  2. Calello DP, Liu KD, Wiegand TJ, Roberts DM, Lavergne V, Gosselin S, et al. Extracorporeal treatment for metformin poisoning: systematic review and recommendations from the extracorporeal treatments in poisoning workgroup. Crit Care Med. 2015;43(8):1716-30.
  3. Decker BS, Goldfarb DS, Dargan PI, Friesen M, Gosselin S, Hoffman RS, et al. Extracorporeal treatment for lithium Poisoning: systematic review and recommendations from the EXTRIP Workgroup. Clin J Am Soc Nephrol. 2015;10(5):875-87.
  4. Ghannoum M, Laliberte M, Nolin TD, MacTier R, Lavergne V, Hoffman RS, et al. Extracorporeal treatment for valproic acid poisoning: systematic review and recommendations from the EXTRIP Workgroup. Clin Toxicol (Phila). 2015;53(5):454-65.
  5. Ghannoum M, Nolin TD, Goldfarb DS, Roberts DM, Mactier R, Mowry JB, et al. Extracorporeal treatment for thallium poisoning: recommendations from the EXTRIP Workgroup. Clin J Am Soc Nephrol. 2012;7(10):1682-90.
  6. Ghannoum M, Wiegand TJ, Liu KD, Calello DP, Godin M, Lavergne V, et al. Extracorporeal treatment for theophylline poisoning: systematic review and recommendations from the EXTRIP workgroup. Clin Toxicol (Phila). 2015;53(4):215-29.
  7. Ghannoum M, Yates C, Galvao TF, Sowinski KM, Vo TH, Coogan A, et al. Extracorporeal treatment for carbamazepine poisoning: systematic review and recommendations from the EXTRIP workgroup. Clin Toxicol (Phila). 2014;52(10):993-1004.
  8. Gosselin S, Juurlink DN, Kielstein JT, Ghannoum M, Lavergne V, Nolin TD, et al. Extracorporeal treatment for acetaminophen poisoning: recommendations from the EXTRIP workgroup. Clin Toxicol (Phila). 2014;52(8):856-67.
  9. Juurlink DN, Gosselin S, Kielstein JT, Ghannoum M, Lavergne V, Nolin TD, et al. Extracorporeal treatment for salicylate poisoning: systematic review and recommendations from the EXTRIP workgroup. Ann Emerg Med. 2015 66(2):165-81.
  10. Mactier R, Laliberte M, Mardini J, Ghannoum M, Lavergne V, Gosselin S, et al. Extracorporeal treatment for barbiturate poisoning: recommendations from the EXTRIP Workgroup. Am J Kidney Dis. 2014;64(3):347-58.
  11. Roberts DM, Yates C, Megarbane B, Winchester JF, Maclaren R, Gosselin S, et al. Recommendations for the role of extracorporeal treatments in the management of acute methanol poisoning: a systematic review and consensus statement. Crit Care Med. 2015;43(2):461-72.
  12. Yates C, Galvao T, Sowinski KM, Mardini K, Botnaru T, Gosselin S, et al. Extracorporeal treatment for tricyclic antidepressant poisoning: recommendations from the EXTRIP workgroup. Semin Dial. 2014;27(4):381-9.
  13. Lavergne V, Ouellet G, Bouchard J, Galvao T, Kielstein JT, Roberts DM, et al. Guidelines for reporting case studies on extracorporeal treatments in poisonings: methodology. Semin Dial. 2014;27(4):407-14.

Cossette-Côté A, Dubé PA. Résumé des recommandations d’EXTRIP 2014-2015. Bulletin d’information toxicologique 2015;31(4):1-6. [En ligne] https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/resume-des-recommandations-...

Le Bulletin d’information toxicologique (BIT) est une publication conjointe de l’équipe de toxicologie clinique de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et du Centre antipoison du Québec (CAPQ). La reproduction est autorisée à condition d'en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite. Les articles publiés dans ce bulletin d'information n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs et non celle de l'INSPQ ou du CAPQ.

ISSN : 1927-0801