Vieillissement et santé

  • 14 mars 2018

    Au Québec, les chutes constituent la principale cause de blessures chez les aînés1 Elles peuvent avoir de lourdes conséquences sur leur qualité de vie et imposer un fardeau important sur le système de soins de santé. Chez les aînés, les facteurs de risque de chute sont nombreux. Pourtant, à notre connaissance, aucune étude n’a récemment examiné les facteurs de risque associés aux chutes chez les aînés québécois vivant à domicile.

    Cette étude a pour objectif d’identifier des facteurs de risque et de protection pouvant être associés aux chutes chez les aînés québécois vivant à domicile et de vérifier les liens entre la survenue des chutes, les problèmes de santé chroniques et le cumul de facteurs de vulnérabilité. Elle se base sur les données de l’enquête...

  • 20 juin 2016

    Comprendre les facteurs qui permettent de vieillir en santé revêt une grande importance dans le contexte des sociétés vieillissantes telles que la nôtre. Les mesures préventives axées sur les habitudes de vie constituent des stratégies de choix pour éviter, retarder ou réduire les maladies chroniques. Or, des obstacles ou des résistances peuvent survenir lorsqu’on tente de modifier des habitudes ancrées depuis longtemps.

    Cette étude décrit les croyances, les intentions de même que les obstacles vécus par les aînés québécois pour améliorer leurs habitudes de vie. Elle se base sur les données de l’enquête Vieillissement en santé conduite par Statistique Canada en 2008-2009.  

    Ces connaissances pourront guider les actions de promotion de la santé et de prévention des...

  • 8 mars 2016

    La dentition d’une personne subit plusieurs attaques au fil des années et les effets sont inévitablement perceptibles chez les personnes âgées. Une mauvaise santé buccodentaire chez les aînés est en grande partie attribuable à la carie et aux maladies parodontales. Or, la santé buccodentaire d’une personne est en lien avec différentes composantes de sa santé globale. L’objectif de la présente étude est de décrire la santé buccodentaire des Québécois âgés de 65 ans et plus, à l’aide des données de l’ESCC – Vieillissement en santé (2008-2009), et de vérifier les liens avec l’alimentation, le risque nutritionnel, le poids corporel et le tabagisme, sans oublier les facteurs socioéconomiques.

    L’absence de dents naturelles et le port de prothèses dentaires : des phénomènes...

  • 18 janvier 2016

    Le maintien de la santé et de l’autonomie des personnes âgées représente d’importants défis pour les prochaines décennies. Les mesures préventives qui agissent sur les habitudes de vie constituent une stratégie de choix pour retarder ou réduire la progression des maladies chroniques. L’objectif général de la présente étude était d’identifier les liens qui existent entre certains facteurs ou habitudes de vie favorables à la santé et le cumul de problèmes de santé chroniques. La source des données est l’enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) qui a été conduite en 2008-2009 et dont la thématique portait sur le Vieillissement en santé.

    Les résultats ont révélé qu’environ le tiers des Québécois et Québécoises de 65 ans et plus présentent trois facteurs...

  • 16 juin 2014

    Le maintien de la santé et de l’autonomie des personnes âgées s’avèrent des défis des plus importants pour les prochaines décennies. Malgré leur âge avancé, les aînés sont capables de gagner en qualité de vie, de retarder ou de réduire leur risque de maladies chroniques, physiques ou mentales.

    Ce résumé décrit chez les aînés québécois âgés de 65 ans et plus :

    • l’alimentation et le risque nutritionnel,
    • l’activité physique de loisir et de transport,
    • le statut pondéral,
    • le tabagisme,
    • la consommation d’alcool,
    • le cumul des facteurs favorables à la santé,
    • la participation sociale.
  • 16 juin 2014

    Alimentation et risque nutritionnel

    • Seulement 12 % des Québécois âgés de 65 ans et plus consomment quotidiennement 7 portions ou plus de fruits et légumes, soit la quantité recommandée pour les adultes de cet âge par le Guide alimentaire canadien et 38 % en consomment au moins 5 portions.
    • En 2008-2009, la prévalence du risque nutritionnel élevé chez les aînés québécois a été estimée à 37 %. La prévalence est plus élevée chez les femmes que chez les hommes et augmente avec l'âge.
    • Un peu plus d'un Québécois sur 10 âgé de 75 ans et plus a besoin d'aide pour faire son épicerie ou son magasinage. Or, les résultats révèlent aussi que les personnes âgées qui font leur épicerie sans aide sont plus nombreuses (40 %) à consommer au moins 5...
Souscrire à Vieillissement et santé