Chutes et facteurs associés chez les aînés québécois vivant à domicile

Au Québec, les chutes constituent la principale cause de blessures chez les aînés1 Elles peuvent avoir de lourdes conséquences sur leur qualité de vie et imposer un fardeau important sur le système de soins de santé. Chez les aînés, les facteurs de risque de chute sont nombreux. Pourtant, à notre connaissance, aucune étude n’a récemment examiné les facteurs de risque associés aux chutes chez les aînés québécois vivant à domicile.

Cette étude a pour objectif d’identifier des facteurs de risque et de protection pouvant être associés aux chutes chez les aînés québécois vivant à domicile et de vérifier les liens entre la survenue des chutes, les problèmes de santé chroniques et le cumul de facteurs de vulnérabilité. Elle se base sur les données de l’enquête Vieillissement en santé réalisée par Statistique Canada en 2008-2009.

Les chutes chez les aînés québécois vivant à domicile

Au Québec, près d’un aîné sur cinq vivant à domicile a rapporté avoir fait une chute au cours des 12 mois précédant l’enquête. Cette proportion augmentait avec l’âge et était plus élevée chez les femmes que chez les hommes. Parmi les aînés qui ont rapporté avoir chuté, le tiers avait reçu des soins de santé à la suite de cet événement.

Les facteurs favorables à la santé

L’adoption de comportements favorables à la santé constitue une piste de prévention intéressante pour contribuer à réduire les chutes chez les aînés québécois. Nos résultats indiquent que la présence de certains facteurs favorables à la santé semble associée à une diminution de la prévalence des chutes. Cependant, cette association doit être interprétée avec réserve, car elle n’était pas significative d’un point de vue statistique avec l’échantillon québécois2.

Les problèmes de santé physiques chroniques chez les aînés

La proportion des aînés québécois vivant à domicile ayant rapporté une chute a augmenté avec la présence de certains problèmes de santé physiques chroniques. Les aînés qui étaient affectés par l’arthrite, le diabète, une maladie cardiaque ou qui avaient subi un accident vasculaire cérébral ont été proportionnellement plus nombreux à rapporter avoir chuté au cours des 12 mois précédant l’enquête. D’ailleurs, l’accumulation de problèmes de santé chroniques était associée à une hausse des chutes chez les aînés. En effet, 10 % des aînés n’ayant pas rapporté de problème de santé chronique avaient chuté comparativement à 26 % des aînés ayant rapporté 3 problèmes ou plus.

Les facteurs de vulnérabilité des aînés

La présence de facteurs de vulnérabilité était associée à une hausse des chutes chez les aînés québécois vivant à domicile. Éprouver des problèmes de mobilité, des douleurs, des difficultés à accomplir ses activités quotidiennes, percevoir sa santé comme mauvaise ou signaler un changement de son état de santé, souffrir d’incontinence urinaire, présenter un risque nutritionnel élevé, prendre quotidiennement quatre médicaments ou plus, être affecté par au moins trois maladies chroniques et déclarer avoir des conditions de vie précaires constituaient des facteurs associés aux chutes rapportées chez les aînés québécois vivant à domicile. D’ailleurs, plus du tiers des aînés qui cumulaient 5 facteurs de vulnérabilité ou plus ont rapporté avoir chuté, alors que cette proportion était de 12 % chez ceux qui ne présentaient aucun ou un seul facteur de vulnérabilité.

Conclusion

Les chutes chez les aînés québécois vivant à domicile sont fréquentes et elles sont associées à un certain nombre de facteurs de risque, que ce soit des problèmes de santé chroniques ou des facteurs de vulnérabilité. Plusieurs de ces facteurs font déjà l’objet d’interventions particulières par les professionnels de la santé œuvrant dans ce domaine. Les stratégies multifactorielles tenant compte de ces facteurs sont à encourager.

  1. Afin de faciliter la lecture, le mot « aînés » a été utilisé dans le présent document pour représenter les personnes âgées de 65 ans et plus.
  2. Une association est toutefois observée avec l’échantillon canadien, qui présentait une puissance statistique plus élevée. 
Chutes et facteurs associés chez les aînés québécois vivant à domicile

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-80458-1

Notice Santécom: