Surveillance des habitudes de vie

  • 23 septembre 2016

    Alcohol use and the many social and health issues associated with it are public health concerns. The impact of alcohol depends primarily on the total volume of alcohol consumed and the pattern of drinking, particularly drinking a large quantity on a single occasion (WHO, 2009).

    This work has allowed us to develop a current profile of binge drinking among youth in Québec who drink alcohol and to examine the trends and changes over time in this consumption pattern from 2000 to 2012.

    These initial results indicate that just under a third of young drinkers in Québec engaged in binge drinking in 2011-2012. This phenomenon affects males much more than females, regardless of age.

    Although many young drinkers started to drink excessively at around the age of 18, this...

  • 20 septembre 2016

    Ce document dresse un portrait du statut pondéral chez les jeunes québécois âgés de 6 à 17 ans et en examine l’évolution entre 1978 et 2013. Il présente également des résultats sur l’obésité abdominale (par la circonférence de la taille) des adolescents âgés de 12 à 17 ans.

    Pour la période de 2009 à 2013 au Québec :

    • La prévalence du surplus de poids (embonpoint et obésité regroupés) chez les jeunes était de 25 % et celle de l’obésité de 9 %.
    • En comparant avec les années 1978-1979, les jeunes étaient plus lourds, en moyenne de 3,6 kg.

    La prévalence de l’obésité et du surplus de poids a considérablement augmenté depuis la fin des années 1970-début 1980, mais elle est restée stable depuis 2004.

    L’indice de masse corporelle (IMC)...

  • 29 octobre 2015

    Ce document explore pour la première fois, à notre connaissance, le lien entre l'insécurité alimentaire et le poids corporel chez les Québécois.

    Les données nous indiquent que l'insécurité alimentaire agit différemment sur le poids des hommes et des femmes au Québec. Plus précisément, en 2011-2012 :

    • 30 % des femmes qui vivaient dans un ménage en insécurité alimentaire présentaient de l'obésité, comparativement à 16 % des femmes qui étaient en sécurité alimentaire.
    • 37 % des femmes en insécurité alimentaire grave présentaient de l'obésité.
    • Les femmes en insécurité alimentaire étaient plus à risque d'obésité et d'insuffisance de poids, indépendamment du lieu de résidence et du niveau de scolarité de leur ménage.
    • Les hommes qui vivaient...
  • 27 janvier 2015

    La consommation d'alcool et les nombreux problèmes sociaux et de santé auxquels elle est associée sont des préoccupations de santé publique. L'impact de l'alcool dépend principalement du volume total d'alcool consommé et la façon de boire cet alcool, notamment de boire une grande quantité lors d'une même occasion (WHO, 2009).

    Le présent travail a permis de dresser le portrait actuel de la consommation excessive chez les jeunes Québécois qui boivent de l'alcool et d'examiner les tendances et les variations temporelles de ce mode de consommation de 2000 à 2012.

    Ces premiers résultats indiquent qu'un peu plus du tiers des jeunes buveurs Québécois consommait de l'alcool de façon excessive en 2011-2012. Ce phénomène touchait d'ailleurs beaucoup plus les hommes que les femmes...

  • 15 août 2014

    Au Québec, en 2011-2012, l’insécurité alimentaire touchait :

    • 8 % des ménages au total, soit 6 % qui vivaient une insécurité alimentaire modérée et 2 % une insécurité alimentaire grave. Cependant, lorsqu’on considère l’insécurité alimentaire marginale, qui est estimée à 5 % pour 2011-2012, la prévalence de l’insécurité alimentaire dans les ménages québécois s’élève à 13 %.
    • 12 % des ménages composés de personnes vivant seules ou 15 % chez ceux de familles monoparentales comparativement à 4 % des ménages formés de couples avec ou sans enfants.
    • 17 % des ménages dont aucun membre du ménage n’avait complété son niveau secondaire.
    • 24 % des ménages ayant un très faible revenu.
    • 58 % des ménages recevant de l’aide sociale et 26 % chez ceux...
  • 4 mars 2014

    La santé physique caractérise une part importante du bien-être des populations. Cet état de santé est influencé par plusieurs facteurs, entre autres, par les habitudes de vie et les comportements des individus.

    En sachant que leurs habitudes de vie peuvent avoir une influence sur leur santé, les individus peuvent être incités à modifier certains de leurs comportements pour mieux vivre. Ils peuvent décider, par exemple, d'améliorer leur alimentation, faire plus d'activité physique, perdre du poids, cesser de fumer, réduire leur niveau de stress, consommer moins d'alcool, ou encore, améliorer leur observance à un traitement médical.

    Plusieurs modèles théoriques tentent d'expliquer les déterminants liés aux changements de comportements. À titre d'exemple, selon la théorie...

  • 4 mars 2014

    Les Québécois consacrent une partie importante de leur revenu aux achats alimentaires. Leurs achats d'aliments se font majoritairement dans des supermarchés où une très grande gamme de produits leur est offerte. La présente étude évalue les achats alimentaires des Québécois au regard d'aliments baromètres, c'est-à-dire des aliments ou groupes d'aliments nutritifs ou moins nutritifs, qui sont distribués massivement dans les commerces alimentaires et qui posent des préoccupations de santé publique. Elle mesure aussi la part que ces aliments représentent par rapport au total des achats alimentaires annuels effectués entre 2006 et 2010.

    Les données de la présente étude proviennent de la base de données MarketTrack d'ACNielsen et concernent les ventes d'aliments en volumes et en...

  • 19 avril 2013

    L’Institut national de santé publique du Québec a sous sa responsabilité la surveillance du poids corporel des Québécois. Ce rapport statistique, qui est une mise à jour des données sur le poids des adultes, dresse d’abord le portrait de la situation en 2009-2010, puis présente l’évolution du poids de 1987 à 2010.

    Les prévalences de l’embonpoint et de l’obésité sont particulièrement élevées chez les adultes québécois. Depuis le début des années 2000, elles ont augmenté peu importe les caractéristiques démographiques, géographiques ou socioéconomiques des individus. L’importante progression de l’obésité plus sévère (classes II et III) au fil du temps est préoccupante, puisqu’elle est associée à des risques très élevés de développer des problèmes de santé. Il reste néanmoins que...

Souscrire à Surveillance des habitudes de vie