Louise Normandin

  • 4 juillet 2017
    • Zika virus emerged in the Americas in 2015 and has since expanded its geographical range significantly. Currently, the virus is transmitted locally in 35 countries of the Caribbean, Central America and South America.

    • Zika virus infection is benign: 70 to 80% of patients have no symptoms, whereas 20% have a fever and rash accompanied by arthralgia and myalgia, conjunctivitis, headache, retro-orbital pain and fatigue.

    • Zika virus infection can cause neurological complications, including Guillain-Barré syndrome.

    • Zika virus infection during pregnancy causes congenital defects, including newborn microcephaly.

    • Zika virus infection is transmitted by mosquitoes of the genus Aedes: in America...

  • 17 mai 2017

    En 2015, la surveillance intégrée du virus du Nil occidental (VNO) comprenait des activités de surveillance humaine, entomologique et animale.

    Au cours de cette année, 45 cas confirmés d’infection par le VNO ont été déclarés. Ces cas ont été acquis principalement dans les régions sociosanitaires de la Montérégie (n = 16), de Laval (n = 11), de Montréal (n = 6) et de Lanaudière (n = 5). Cinq autres cas ont été acquis respectivement dans les régions de la Capitale-Nationale, de la Mauricie et Centre-du Québec, de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscaminque. La région d’acquisition est inconnue pour un cas et deux cas ont été acquis hors Québec.

    • Un total de 32/45 (71%) cas ont manifesté une atteinte neurologique : 36/45 (80 %) cas ont été hospitalisés dont 7 ont été...
  • 9 mai 2017

    L’achat par les Québécois de fruits et de légumes frais et diversifiés a connu une croissance importante au cours de la dernière décennie. S’ils constituent une source élevée de nutriments, ces aliments présentent aussi un potentiel d’exposition aux pesticides, car, bien que les normes sur la question soient généralement respectées, des résidus de pesticides sont détectés dans la majorité des produits consommés. Or, l’exposition de la population québécoise à ces résidus et le risque pour la santé en découlant demeurent peu connus des instances de santé publique. Pour compenser cette lacune, la présente étude avait comme objectifs d’estimer les doses d’exposition chroniques et aiguës aux résidus de 169 pesticides différents auxquels près de 5 000 Québécois de tout âge pourraient avoir...

  • 29 juin 2016
    • Le virus Zika a émergé dans les Amériques en 2015 et connaît une expansion géographique importante. Actuellement, le virus se transmet localement dans 35 pays des Caraïbes, de l’Amérique centrale et du Sud.
    • L’infection à virus Zika est bénigne : 70 à 80 % des cas ne présentent aucun symptôme, 20 % présentent de la fièvre et des éruptions cutanées accompagnées d’arthralgie et de myalgie, de conjonctivite, de céphalées, de douleurs rétro-orbitaires et de fatigue.
    • L’infection à virus Zika peut engendrer des complications neurologiques, notamment le syndrome de Guillain-Barré.
    • L’infection à virus Zika occasionne des anomalies congénitales chez la femme enceinte, qui se manifestent notamment par des microcéphalies chez les nouveau-nés.
    • L’...
  • 16 octobre 2014

    L'acrylamide est une substance probablement cancérogène pour l'humain, qui a été classée hautement prioritaire par les ministres canadiens de la Santé et de l'Environnement. Il a été détecté dans les aliments pour la première fois en 2002. Depuis, quelques études de surveillance biologique de l'exposition ont été réalisées principalement à partir de mesures d'adduits à l'hémoglobine et, dans quelques cas, de mesures de biomarqueurs urinaires. Toutefois, aucune étude n'a été publiée à ce jour sur l'importance de l'exposition à l'acrylamide par l'alimentation dans la population canadienne. L'objectif général de ce projet était d'acquérir des données d'exposition à l'acrylamide auprès d'un groupe d'adolescents montréalais à partir de mesures de biomarqueurs, de vérifier le lien avec la...

  • 12 mars 2013

    L'importance d'une saine alimentation dans la promotion de la santé et la prévention des maladies chroniques souligne la pertinence de surveiller la qualité des aliments offerts aux consommateurs québécois. L'adoption d'une saine alimentation composée d'aliments variés ne devrait pas être accompagnée d'une exposition à des contaminants d'origine alimentaire à des niveaux qui sont néfastes pour la santé.

    Selon les recherches, il n'existe pas actuellement de rapport global de ce type d'exposition pour la population québécoise. C'est pourquoi le présent document dresse un portrait descriptif de la présence de résidus chimiques dans les aliments consommés au Québec. Cette compilation d'informations jusqu'alors éparses constitue donc une première étape afin d'effectuer un tour d'...

S'abonner à Louise Normandin