Pratique sécuritaire de la marche et du vélo à l’extérieur en contexte de pandémie de COVID-19

Le présent document vise à donner des balises pour favoriser la pratique de la marche et du vélo, dans le contexte de pandémie COVID-19. Il rappelle les principaux bienfaits de l’activité physique sur la santé et les principes de base à respecter pour favoriser la pratique sécuritaire de la marche et du vélo. Le document présente aussi des initiatives prometteuses mises de l’avant par des municipalités au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde pour favoriser la pratique sécuritaire de la marche et du vélo dans le contexte de la pandémie. Finalement, quelques ressources pertinentes pour soutenir la mise en place de ce genre d’aménagements sont énumérées ainsi qu’un aide-mémoire pour faciliter la prise en compte de certains éléments dans la réalisation de ceux-ci.

Messages-clés

  • C’est un fait reconnu que l’activité physique a des effets positifs tant sur la santé physique que sur la santé mentale pour toutes les tranches d’âge de la population. Par conséquent, il est primordial de continuer à faire de l’activité physique malgré le fait que certains aspects de notre vie soient perturbés.
  • La marche et le vélo sont des activités à promouvoir puisqu’elles constituent une activité de loisir et un mode de déplacement permettant de rencontrer les recommandations en matière d’activité physique quotidienne et les recommandations de distanciation physique prescrites dans le contexte de la pandémie.
  • Les recommandations pour la pratique de la marche et du vélo sont les suivantes :
    • Il est recommandé de garder la plus grande distance possible entre les marcheurs et les cyclistes par mesure de précaution.
    • Marcher ou rouler en groupe est contre-indiqué.
    • Bien planifier les trajets à parcourir.
  • Les principes à respecter dans les aménagements visant à favoriser la pratique sécuritaire de la marche et du vélo sont les suivants :
    • La réduction des volumes et de la vitesse des véhicules motorisés.
    • La réduction des points de conflit entre les usagers de la route.
    • La séparation du trafic.
    • La conception d’infrastructures indulgentes.
    • La conception d’aménagements dont il est facile d’anticiper la configuration.
    • Le développement d’un réseau interconnecté.
    • L'accessibilité à tous les utilisateurs.
  • Trois catégories d’aménagement temporaires peuvent être mises en place dans le contexte de la pandémie tout en respectant la plupart de ces principes soit :
    • Le repartage de l’espace sur la chaussée pour faire davantage de place aux piétons et aux cyclistes (corridors sanitaires).
    • La restriction partielle de l’accès aux véhicules motorisés en donnant priorité aux piétons et aux cyclistes (rues partagées).
    • La fermeture complète d’une rue à la circulation automobile.

Il est important de rappeler qu’il est essentiel que les infrastructures piétonnes et cyclables soient accessibles aux populations vulnérables.

Objectifs

Ce document poursuit quatre objectifs :

  • Rappeler l’importance de promouvoir l’activité physique, dont la marche et le vélo, malgré le contexte de pandémie;
  • Énoncer les principes à respecter pour favoriser la pratique sécuritaire de la marche et du vélo;
  • Décrire des initiatives prometteuses mises de l’avant par des municipalités pour favoriser la pratique de la marche et du vélo dans le contexte de la pandémie;
  • Faire connaître des ressources disponibles pertinentes pour favoriser la mise en place de ce genre d’initiatives.

Note(s): 

Les éléments présentés ci-dessus sont basés sur l’information disponible au moment de rédiger le présent document. Plusieurs des articles portant sur la COVID-19 cités dans ce document ont été publiés bien qu’ils n’aient pas fait l’objet d’une révision par les pairs. Des veilles scientifique et médiatique sont effectuées en continu afin d’actualiser, au besoin, les connaissances sur la COVID-19. De même, comme les directives de santé publique évoluent rapidement, les propos formulés dans ce document sont sujets à des mises à jour.

La décision de mettre en place des aménagements visant à favoriser les déplacements à pieds et à vélo dans le contexte de la COVID-19 revient aux autorités municipales. Celles-ci devraient toutefois consulter les directions régionales de santé publique pour tenir compte de l’épidémiologie de COVID-19 spécifique à chaque région.

Pratique sécuritaire de la marche et du vélo à l’extérieur en contexte de pandémie de COVID-19

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: