Méthodologie d’élaboration de valeurs guides sanitaires chroniques pour les contaminants chimiques de l’eau potable

  • Ce guide expose la méthode préconisée par le Groupe scientifique sur l’eau (GSE) de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) lors de l’établissement d’une valeur guide sanitaire (VGS) chronique ou lors de la rédaction de commentaires sur une valeur guide ou une norme proposée par un autre organisme.
  • La valeur guide sanitaire (VGS) est la concentration d’une substance dans l’eau potable, qui est jugée acceptable pour protéger de façon optimale la santé des populations exposées. Elle est utile aux intervenants de santé publique, qui gèrent les risques associés à la contamination chimique de l’eau potable.
  • La VGS est établie sur la base de considérations scientifiques sans tenir compte des enjeux techniques, économiques, politiques, ou d’autres contraintes d’application. Ainsi, pour une même substance, la VGS peut être plus faible que la recommandation canadienne sur la qualité de l’eau potable ou que la norme inscrite dans le Règlement sur la qualité de l’eau potable du Québec.
  • La procédure utilisée par le GSE pour dériver ou commenter une VGS se base principalement sur une revue des évaluations du risque toxicologique et des autres rapports produits par les principaux organismes ayant déjà établi des normes ou des valeurs guides pour l’eau potable ou les aliments. La procédure proposée est complétée par une revue de la littérature scientifique récente sur la toxicité du contaminant à l’étude. Par la suite, le GSE sélectionne les informations les plus pertinentes pour établir la VGS.
  • La méthode dont se sert le GSE tient compte du poids et de la consommation journalière d’eau potable de la population adulte ainsi que des groupes plus vulnérables ou plus exposés comme les enfants, les femmes enceintes et les grands consommateurs d’eau. Les paramètres permettant d’estimer l’exposition aux contaminants de l’eau pour ces différents groupes sont en général un peu plus protecteurs que ceux utilisés par Santé Canada et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour établir leurs recommandations.
  • La consommation moyenne d’eau prise en compte par défaut est pondérée sur 70 ans et est de 35 ml/kg-jour. Ceci correspond à une consommation de 2,45 l/jour pour un adulte de 70 kg.
  • Dans le cas des VGS avec seuil d’effet, des balises sont explicitées pour définir la contribution de l’eau potable par rapport à l’exposition totale à ce contaminant (ou contribution relative de la source – RSC). Dans plusieurs situations, on attribue une contribution de 20 % pour tous les groupes d’âge, y compris les nourrissons.
  • La vulnérabilité particulière des enfants aux substances cancérigènes est aussi prise en considération par la pondération du risque en fonction de l’âge au moment de l’exposition.
Méthodologie d’élaboration de valeurs guides sanitaires chroniques pour les contaminants chimiques de l’eau potable

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-91084-8

Notice Santécom: