Indices de comportements proenvironnementaux liés à la santé : tendances de 2007 à 2011

Deux indices mesurant l'adoption de comportements proenvironnementaux ont été créés dans un rapport précédent. Ils permettaient de comparer les provinces canadiennes entre elles, en 2007, sur l'adoption de ces comportements (Canuel et al., 2012). Dans la présente étude, des indices similaires ont été créés et permettent de suivre l'évolution de l'adoption de comportements proenvironnementaux de 2007 à 2011.

Dans cette étude, les comportements proenvironnementaux sont définis comme les actions qui contribuent à la préservation de l'environnement. L'adoption de comportements proenvironnementaux diminue l'impact anthropique sur l'environnement et les effets sanitaires qui y sont liés.

Les données de l'Enquête canadienne sur les ménages et l'environnement (EME) de 2007, 2009 et 2011 ont été utilisées pour construire les indices. Pour que ces derniers soient comparables dans le temps, les questions qui vont former les indices doivent être présentes aux trois cycles de l'EME à l'étude. Ainsi, cinq questions ont été retenues pour construire l'indice sur les comportements à l'intérieur du domicile et huit pour celui sur les comportements d'extérieur puisqu'elles sont présentes aux trois cycles de l'enquête. L'analyse de correspondance multiple a permis d'attribuer une pondération aux modalités des indices.

De 2007 à 2011, la majorité des provinces (6/10) se sont améliorées dans l'indice sur les comportements à l'intérieur du domicile, mais seulement 3 provinces ont changé pour une meilleure catégorie d'adoption de comportements proenvironnementaux, soit Québec, Manitoba et Terre-Neuve-et-Labrador. Ces résultats confirment qu'il y a effectivement des changements positifs de comportements face à l'environnement au Canada. Toutefois, cette tendance n'était pas la même pour les comportements d'extérieur. Il y a seulement 4 provinces qui ont adopté davantage de comportements proenvironnementaux d'extérieur et une seule province a obtenu une meilleure catégorie en 2011 qu'en 2007, soit la Saskatchewan. Malgré l'amélioration de cette province en 2011, elle est quand même classée dans la catégorie des provinces qui adoptent beaucoup moins de comportements proenvironnementaux d'extérieur. Il est à noter que cet indice peut-être influencé par des facteurs extérieurs à l'adoption volontaire de comportements proenvironnementaux, tels que les conditions météorologiques.

Ces indices facilitent l'analyse des comportements proenvironnementaux. Toutefois, puisque le contenu de chaque cycle de l'EME diffère d'une année à l'autre, il est difficile d'obtenir des indices comparables dans le temps. Ainsi, pour répondre au besoin de surveillance de ces comportements, des questions qui devraient faire partie d'un contenu commun aux futurs cycles de l'EME ont aussi été proposées dans ce rapport.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-70289-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-70288-7

Notice Santécom: