Marchabilité pour les personnes âgées (MAPPA)

Description de l’outil

L’audit Marchabilité pour les personnes âgées (MAPPA) est un questionnaire qui a été développé pour mesurer la marchabilité dans un contexte de vieillissement. Cependant, il peut être utilisé pour d’autres groupes plus ou moins limités dans la marche. Le MAPPA prend appui sur le PEDS, et a été ajusté pour répondre aux enjeux des déplacements à pied des aînés dans le contexte montréalais.

Source

Negron-Poblete, P. et Lord, S. (2014). Outil MAPPA (Marchabilité pour les personnes âgées). Dans Cahiers de géographie du Québec, Marchabilité des environnements urbains autour des résidences pour personnes âgées de la région de Montréal : application de l’audit MAPPA (vol. 58, no 164, p. 242-243). Repéré à
https://www.erudit.org/fr/revues/cgq/2014-v58-n164-cgq01924/1031168ar.pdf

Nombre de pages

1 page.

Nombre d’items

42 items.

Évaluation des caractéristiques des intersections?

Oui.

Évaluation des fonctions urbaines et des bâtiments1?

Oui. Occupations du sol et présence de bâtiments (restaurant, épicerie, boulangerie, pharmacie, lieu de culte, commerce, espaces publics (p. ex. parcs), entretien des bâtiments.

Évaluation des caractéristiques des voies de déplacement2?

Oui. Présence et caractéristiques des voies de déplacement (trottoirs, chaussée), présence de zones tampons et d’aménagements réduisant la vitesse de circulation.

Évaluation des voies cyclables et de l’accès physique au transport en commun3?

Oui. Présence d’arrêts d’autobus et leur accès.

Évaluation de l’ambiance urbaine, du paysage et de l’aménagement pour la sécurité4?

Oui. Paysage et présence d’éclairage, d’ombre, de déchets et de graffitis sur les bâtiments de la rue.

Évaluation de l’utilisation des terres, des services de rue et des caractéristiques sociales et esthétiques?

Non.

Dernière version

2018-10-30

  1. Espaces résidentiel, commercial, institutionnel, industriel ou récréatif, entretien des immeubles, retrait des immeubles du trottoir, stationnements public ou privé.
  2. Nombre de voies officielles et de voies effectives, limites de vitesse, rues à sens unique, culs-de-sac, dénivellations, voies piétonnes (présence, largeur, état, obstacles, continuité), panneau hors intersection pour passage piéton, passage piéton, espace tampon (présence et largeur), entrée charretière, mobilier urbain sur le tronçon, connectivité du trottoir, mesures d'apaisement de la circulation, feux de circulation, panneaux de circulation.
  3. Présence de voies cyclables, direction de la piste cyclable, transport en commun (présence d'abribus, de bancs à l'arrêt d'autobus, d'espace sur le trottoir à l'arrêt de l'autobus, d'information sur les horaires ou le réseau, de sites d'autopartage, de supports à vélo et de bornes de vélo BIXI.
  4. Architecture des bâtiments, paysages naturels ou espaces publics, immeubles abandonnés, terrains vacants, chemins de fer, ponts, tunnels autoroute, viaducs ou murs aveugles, repères géographiques, éclairage, arbres créant de l'ombre, végétation, itinérants, personnes intoxiquées ou désorganisées, attroupements, graffitis, recoins sombres, cachettes, obstacles visuels, déchets, entretien ou dégradation des lieux publics.

Fiche rédigée par :
Éric Robitaille, conseiller scientifique spécialisé
Direction du développement des individus et des communautés