COVID-19

  • 15 octobre 2020
    Catégories Tous les travailleurs de la santé en général Travailleurs de la santé « critiques »1
    c.-à-d. requis pour éviter un bris de services
    1) Cas confirmé COVID-19 (symptomatique ou asymptomatique2)

    Travailleur de la santé non immunosupprimé2, 12 :

    • Isolement à la maison pour 10 jours après le début des symptômes et
    • Absence de fièvre depuis 48 heures (sans prise d’antipyrétique) et...
  • 14 octobre 2020

    Questions

    Dans un contexte de transmission communautaire du SRAS-CoV-2 et la présence de résidents provenant de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) pour aînés dans les cliniques d’hémodialyse, quelles sont les recommandations à appliquer pour la prise en charge des usagers dialysés dans les unités ambulatoires d’hémodialyse?

    Contexte

    • Ces informations sont fournies afin de clarifier les recommandations de prévention et de contrôle des infections à la COVID-19 spécifiquement pour les centres d’hémodialyse ambulatoires.
    • Même si la question de départ concernait la clientèle en provenance des CHSLD, les recommandations émises dans cet avis s’appliquent pour toute la clientèle fréquentant les unités d’...
  • 14 octobre 2020

    Analyse

    La situation épidémiologique de la COVID-19 évolue au Québec. Dans ce contexte, il est nécessaire de réviser en continu nos recommandations dans les milieux de soins1. Le Québec s’est doté d’un système de paliers d’alerte par région avec des mesures additionnelles à déployer pour ralentir la transmission du virus. Certaines mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI), dont le port de la protection oculaire, sont modulées en fonction de ces paliers.

    Il est également important de tenir compte des facteurs suivants :

    • Il faut tenir compte des évidences de transmission par gouttelettes-contact...
  • 14 octobre 2020

    Ce document remplace la matrice intitulée « Évaluation du risque pour le retrait des travailleurs de la santé lors de soins à un cas confirmé COVID-19 » précédemment diffusée et qui présentait un tableau d’évaluation du risque de transmission en fonction de l'équipement de protection individuelle (ÉPI) porté par le travailleur de la santé (TdeS) au moment de l’exposition. L’algorithme présenté à la section 1 remplace donc le tableau précédent.

    Ce document vise à préciser les facteurs à prendre en compte lors d’une exposition à un cas de COVID-19 survenue en milieu de soins, pour la gestion des personnes exposées. Il doit être utilisé comme un guide pour aider à la décision sur les mesures à recommander (surveillance des symptômes, retrait du travail et retour...

  • 14 octobre 2020

    Entre le 1er mars et le 14 juin 2020, 13 581 travailleurs de la santé ont été atteints de COVID-19 confirmée, ce qui représente le quart des cas rapportés au Québec lors de la première vague de COVID-19. Onze de ces travailleurs de la santé (0,08 %) en sont décédés. Leur risque de contracter la COVID-19 a été environ 10 fois plus élevé que celui estimé dans le reste de la population.

    Dans la présente étude, 5 074 (37,4 %) travailleurs de la santé avec COVID-19 confirmée par laboratoire ou par lien épidémiologique et rapportés entre le 23 février et le 14 juin 2020 ont accepté de participer dont 1 098 (22 %) ont fourni des commentaires additionnels au questionnaire épidémiologique.

    Voici les principaux résultats :

    • Quarante-huit pour cent (48 %)...
  • 13 octobre 2020

    Lorsqu’un cas de COVID-19 est suspecté ou confirmé chez un travailleur de la santé (TdeS) ou un usager dans une installation ou sur une unité de soins, la rapidité d’intervention permet d’évaluer le potentiel de transmission, la gravité de la situation et d’instaurer les mesures requises afin de limiter l’ampleur de l’éclosion.

    Ce document fournit les recommandations destinées aux installations de soins de courte durée, aux installations de réadaptation, aux installations de santé mentale, aux installations ayant une mission d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ainsi qu’aux autres ressources d’hébergement de ce type (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés) pour prévenir et contrôler les éclosions de SRAS-CoV-2. Il comprend trois...

  • 13 octobre 2020

    Cette fiche présente les mesures à appliquer dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), ainsi que dans les autres milieux similaires (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés (RPA)). Ces mesures s’inscrivent dans la continuité des mesures recommandées dans les milieux de soins aigus (soit les hôpitaux) et se veulent en cohérence avec celles-ci. Elles sont basées sur les connaissances actuelles de la COVID-19 et actualisées en fonction des documents produits par de nombreuses organisations, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et d’autres organismes. Certaines recommandations découlent d’un consensus des experts du...

  • 13 octobre 2020

    Cette fiche présente les mesures de prévention et contrôle des infections (PCI) recommandées en présence d’un cas d’infection au SRAS-CoV-2 en milieu de soins aigus. Elles sont basées sur les connaissances actuelles de la COVID-19 et actualisées en fonction des documents produits par de nombreuses organisations, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et d’autres organismes. Certaines recommandations découlent d’un consensus des experts du Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ).

    Les mesures recommandées dans ce document sont formulées à la lumière des données scientifiques disponibles à ce jour et les recommandations d’experts d’instances internationales...

  • 9 octobre 2020

    Contexte

    Au Québec, des résultats de test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) « détecté » ou « détecté faible quantité d’ARN viral » ont été rapportés chez des personnes asymptomatiques, pré-symptomatiques ou symptomatiques (incluant des personnes présentant des symptômes atypiques ou d’intensité légère), dans certains cas sans risques d'exposition identifiés. Ce document remplace l’avis « Gestion des cas asymptomatiques présentant un premier test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) positif et de leurs contacts », rédigé dans un contexte de faible transmission communautaire et basé sur la prise en charge des personnes asymptomatiques. Actuellement, les indicateurs de surveillance démontrent une augmentation de la...

  • 1 octobre 2020

    Ce questionnaire vise à faire le triage des travailleurs avant leur entrée dans le milieu de travail permettant d’exclure ceux qui présentent des symptômes et qui ne sont pas déjà pris en charge par la santé publique.

    Il est destiné aux milieux de travail (autres que les milieux de soins, les milieux scolaires, les garderies et les camps de jour) afin d’assurer le retrait rapide des travailleurs à risque d’être atteints de la COVID-19 et pour prévenir la transmission aux personnes présentes dans l’entreprise.

    Un employé avec un questionnaire positif doit contacter le 1 877 644-4545 ou le 811 pour les consignes à suivre (consulter le site quebec.ca pour les numéros de...

Pages

Souscrire à COVID-19