Logement et inégalités sociales de santé en temps de COVID-19 : des stratégies pour des logements abordables et de qualité

La pandémie de COVID-19 et les mesures de prévention et de contrôle mises en place pour se protéger du risque sanitaire ont mis en évidence les inégalités sociales de santé existantes. La population a été appelée à rester davantage à domicile afin de minimiser le risque d’entrer en contact avec le virus, ce qui a amené la communauté scientifique à se questionner sur l’impact des conditions de logement durant la crise sanitaire. Il a ainsi été relevé que :

  • Le logement, incluant le milieu dans lequel il s’insère, est un important déterminant de santé, du bien-être et de la qualité de vie;
  • Habiter un logement insalubre, non sécuritaire ou surpeuplé peut entraîner des effets négatifs sur la santé physique et mentale, particulièrement en période de confinement;
  • Un logement sain et sécuritaire peut agir comme un facteur de protection contre la transmission de la COVID-19;
  • Les populations défavorisées qui sont moins bien logées sont moins bien protégées face à la COVID-19 durant un confinement;
  • Pendant la pandémie de COVID-19, les inégalités sociales face au logement se sont accentuées : les populations défavorisées sont plus à risque d’être mal-logées et il leur est plus difficile d’accéder à un logement de qualité;
  • Les contrecoups économiques de la pandémie contribuent à diminuer l’accès à un logement de qualité notamment pour les familles nombreuses et les ménages défavorisés;
  • À court terme et en période de pandémie, offrir une aide d’urgence aux ménages en situation résidentielle précaire peut diminuer l’instabilité résidentielle. Ceci peut être fait notamment en permettant le report ou l’allègement des contraintes économiques liées au logement et en minimisant le nombre d’ordres d’éviction dus à des loyers en souffrance;
  • À moyen terme, augmenter l’accès à des logements de qualité est nécessaire pour mieux protéger la population de la COVID-19 et d’autres infections contagieuses. Plusieurs stratégies peuvent être employées, dont l’amélioration de l’offre de logements sains et sécuritaires, l’aménagement de milieux de vie complets et l’implantation de mécanismes assurant l’abordabilité du logement de façon durable;
  • Il est important de mieux documenter les caractéristiques du parc de logements pour mieux saisir ses impacts sur la santé de la population québécoise et cela, tant en temps de COVID-19 qu’à plus long terme;
  • Investir dans le logement social et communautaire est une stratégie permettant de répondre de manière durable à plusieurs problématiques d’habitation.
Logement et inégalités sociales de santé en temps de COVID-19 : des stratégies pour des logements abordables et de qualité

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-89860-3

Notice Santécom: