Habitudes de vie, qualité du sommeil et préoccupation à l’égard du poids en contexte de COVID-19 : portrait de la situation et pistes d’action

Messages clés

  • La pandémie et les mesures de confinement qui l’accompagnent ont occasionné des bouleversements importants dans les conditions de vie qui se traduisent par des changements dans les habitudes de vie1.
  • La détérioration de certaines habitudes de vie est préoccupante en raison de ses impacts possibles à moyen et long terme sur certaines maladies chroniques et la santé mentale.
  • Un sondage québécois réalisé en février 2021 rapportait des détériorations dans cinq des six habitudes de vie étudiées comparativement à avant la pandémie : augmentation du temps consacré aux écrans, de la préoccupation à l’égard du poids et de la consommation de malbouffe, diminution de la qualité du sommeil et de la pratique d’activité physique.
  • Les jeunes adultes étaient plus nombreux à rapporter une détérioration de leurs habitudes de vie, spécifiquement au regard de la pratique d’activité physique, du temps passé devant l’écran, de la consommation de malbouffe et de fruits et légumes ainsi que et de la préoccupation de leur du poids.
  • En février 2021, près de la moitié de la population adulte du Québec avait rapporté une détérioration concomitante de trois ou plus des six habitudes de vie comparativement au même moment avant la pandémie.
  • De nombreuses actions sur les environnements sont possibles en contexte de pandémie afin d’améliorer les habitudes de vie de la population en général.

Mise en contexte

La pandémie de la COVID-19 et les mesures sanitaires qui en découlent occasionnent de nombreux bouleversements partout sur la planète. Plusieurs études rapportent les conséquences directes et indirectes des mesures de prévention, notamment de la distanciation physique et le confinement, sur la pratique d’activité physique, la qualité du sommeil, le temps d’écran, la consommation de malbouffe et la préoccupation à l’égard du poids.

La détérioration de certaines habitudes de vie en contexte de pandémie de COVID-19 est préoccupante. La sédentarité, le manque d’activité physique et une mauvaise alimentation sont des facteurs reconnus de l’obésité et de nombreuses maladies chroniques. Les maladies chroniques et l’obésité représentent déjà un fardeau sanitaire et économique important au Québec. Ce fardeau pourrait augmenter à moyen et à long terme si les habitudes de vie détériorées pendant la pandémie de COVID-19 ne s’améliorent pas.

Objectifs

Ce rapport a pour objectif de documenter les changements observés pendant la pandémie sur la qualité du sommeil, la pratique d’activité physique, le temps consacré aux écrans, la consommation de malbouffe, la consommation de fruits et légumes et la préoccupation à l’égard du poids chez la population adulte du Québec. Il propose des éléments d’interprétation permettant de mieux comprendre ce qui est observé et propose des pistes d’interventions pour mitiger les impacts de la pandémie de COVID-19 sur ces habitudes de vie.

La première section présente, pour chaque habitude de vie, la situation pré-COVID-19, celle en temps de COVID-19 et une interprétation de ces données. La section suivante traite de la détérioration simultanée de plusieurs habitudes de vie. Finalement, afin de réduire l’impact négatif des changements des habitudes de vie sur la santé de la population à long terme, des mesures de mitigation issues des écrits scientifiques et de la littérature grise sont proposées.


1 Afin d’alléger le texte, les six thématiques sont regroupées sous le vocable habitudes de vie même si la préoccupation à l’égard du poids et la qualité du sommeil ne sont pas des habitudes de vie au sens traditionnel du terme.

Note(s): 

Le présent rapport a été rédigé dans le contexte d’urgence sanitaire lié à la COVID-19. Réalisé dans un court laps de temps, il se base sur les connaissances découlant de travaux antérieurs menés à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), sur des données québécoises, ainsi que sur une recension et une analyse sommaire et non exhaustive des écrits scientifiques. Ce document présente des constats qui pourraient devoir être révisés selon l’évolution des connaissances scientifiques liées à l’actuelle pandémie. L’INSPQ a mis en place une veille scientifique sur la COVID-19 afin de pouvoir apporter rapidement, si nécessaire, une mise à jour au présent document.