SRAS-CoV-2 : Mesures de prévention et contrôle des infections pour les unités d’hémodialyse

Le manque de données sur les effets du vaccin au niveau de la transmission ne nous permet pas de modifier les différentes recommandations :

  • Le travailleur de la santé (et l’usager lorsqu’applicable) doit continuer de respecter toutes les mesures de prévention et contrôle des infections, peu importe son statut vaccinal (hygiène des mains, distanciation physique, port de l’équipement de protection individuelle).
  • Il est trop tôt pour statuer sur l’impact du statut vaccinal en lien avec les critères d’exposition d’un travailleur de la santé ou d’un usager. Les recommandations en vigueur dans ce document sont donc maintenues.

Cette fiche présente les recommandations de prévention et contrôle des infections (PCI) à appliquer pendant la pandémie de COVID-19 pour l’évaluation et la prise en charge des usagers dialysés spécifiquement dans les unités ambulatoires d’hémodialyse et ce, peu importe leur provenance. L’étape de l’évaluation est très importante, car certains écrits semblent démontrer que les usagers hémodialysés peuvent être peu symptomatiques. Le contexte spécifique de l’hémodialyse ne permet pas de modifier le plan de traitement comme pour d’autres activités hospitalières (report de visite, télémédecine, etc.). Pour certaines installations, la modification des horaires de traitement peut s’avérer impossible.

Les mesures recommandées dans ce document sont formulées à la lumière des données scientifiques disponibles à ce jour et les recommandations d’experts d’instances internationales reconnues concernant le SRAS-CoV-2. Elles sont ajustées selon l'évolution de la situation épidémiologique et les nouvelles connaissances sur ce virus et sur l’efficacité des mesures préventives.

Note(s): 

Dernière mise à jour en Anglais : 26 février 

Mesures de prévention et contrôle des infections  pour les unités d’hémodialyse

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: