COVID-19 (SRAS-CoV-2) : tiré à part de l’avis scientifique intérimaire pour la protection des travailleurs avec maladies chroniques

Avis important - Contexte d’émergence rapide du variant Omicron

  • Les recommandations pour les travailleurs avec maladies chroniques associées à un risque élevé de complications de la COVID-19 ont été révisées dans le contexte d’émergence rapide du variant Omicron au Québec.
  • Pour ce nouveau variant, les données disponibles et limitées sur l’efficacité vaccinale ne permettent plus présentement de considérer une personne ayant reçu deux doses de vaccin comme étant adéquatement protégée contre l’infection. Pour l’effet de la troisième dose, il est encore trop tôt pour se prononcer de manière certaine. Toutefois, les données suggèrent une efficacité vaccinale contre l’hospitalisation qui serait maintenue d’où la forte recommandation d’offrir à ces travailleurs de se faire vacciner et de recevoir la 3e dose.
  • Ainsi, en se basant sur le principe de prudence et considérant les connaissances actuelles, l’Institut national de santé publique du Québec recommande de considérer les travailleurs des groupes à risque élevé de complications de la COVID-19 ayant reçu deux ou trois doses de vaccins ou ayant déjà fait la maladie avant décembre 2021 comme partiellement protégés jusqu’à l’obtention de nouvelles données.
  • Par conséquent, seules s’appliquent les recommandations pour les travailleurs considérés partiellement ou non protégés.

L’avis scientifique complet ainsi que ce résumé tiré à part, seront mis à jour en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques et de la situation épidémiologique.

.