COVID-19 (SRAS-CoV-2) : avis scientifique intérimaire pour la protection des travailleurs avec maladies chroniques

Depuis la parution du précédent avis, de nouvelles connaissances sur le SRAS-CoV-2 sont maintenant disponibles concernant le risque de décéder de la COVID-19 ou de développer une forme sévère de la maladie chez les personnes atteintes de maladies chroniques et suivant la vaccination.

Les données disponibles montrent que :

  • La présence d’une maladie chronique augmente le risque d’avoir des complications de la COVID-19, incluant le décès. En particulier, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les maladies hépatiques et rénales, le diabète et l’obésité ressortent comme facteurs de risque.
  • Un cumul de comorbidités ainsi qu’un âge avancé sont aussi des facteurs de risques importants d’avoir des complications de la COVID-19.
  • Pour les principaux vaccins utilisés dans la campagne de vaccination COVID-19 au Québec, l’efficacité serait d’au moins 90 % pour la prévention des formes graves suivant une vaccination adéquate, et ce quel que soit l’âge ou la présence de comorbidités.

Certaines autorités sanitaires proposent un retour au travail habituel pour les personnes vulnérables adéquatement vaccinées.

Les mesures de protection additionnelles recommandées dans cet avis pour les travailleurs avec maladies chroniques diffèrent en fonction de l’estimation du risque qui se fonde sur :

  • Le contexte du travail et le type de contacts.
  • La situation épidémiologique régionale.
  • Le niveau de vulnérabilité du travailleur modulé selon la protection conférée par une infection antérieure et la vaccination.

Ces recommandations font l’objet d’un outil résumé (tiré à part) pour soutenir les médecins dans l’évaluation de la vulnérabilité d’un individu au SRAS-CoV-2 et des mesures de protection additionnelles recommandées dans le cadre du travail.