Travailleuses enceintes ou qui allaitent - Mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail

Cette fiche est complémentaire au document COVID-19 (SRAS-CoV-2) : Recommandations intérimaires sur les mesures de prévention en milieux de travail pour les travailleuses enceintes ou qui allaitent version 3.1.

Au Québec, la travailleuse enceinte ou qui allaite peut se prévaloir d’une affectation préventive au regard du programme Pour une maternité sans danger prévue dans la LSST (Loi de la santé et de la sécurité du travail RLRQ c S-2.1, articles 40 et 46).

Cette version 3.1 des recommandations pour les travailleuses enceintes ou qui allaitent est réalisée dans un contexte de circulation soutenue du virus SRAS-CoV-2 dans la communauté, d’émergence de variants sous-surveillance rehaussée, et de modifications périodiques de confinement et de déconfinement au Québec.

Contexte

Dans cette mise à jour de la troisième version, les recommandations quant à l’affectation préventive des travailleuses sont demeurées sensiblement les mêmes que celles de la version 3, mais elles s’appuient maintenant sur des données scientifiques de qualité qui n’existaient pas en début de pandémie sur l’impact potentiel de la COVID-19 sur la femme enceinte, sur les issues de grossesse et sur l’enfant allaité. Certaines de ces recommandations ont été précisées et tiennent compte des plus récentes recommandations faites pour l’ensemble des milieux de travail, sur l’émergence des variants sous surveillance rehaussée (VSSR) et sur la vaccination, en date de sa publication.

Les recommandations sont faites avec la même approche prudente que celle utilisée depuis le début de la pandémie, alors qu’on en connaissait peu sur le virus et que les recommandations reposaient sur les effets d’autres virus ou sur des études de cas ou sur de petites séries de cas.

Les recommandations du présent avis s’appuient sur un principe de hiérarchie des mesures de prévention et de protection en santé au travail en fonction de leur efficacité dans le contexte particulier de la COVID-19 et de ses variants. C’est la combinaison de toutes ces mesures de prévention qui permet de limiter la transmission du virus.

Les mesures de santé publique demeurent des outils indispensables pour atténuer l’incidence de la maladie, éviter la résurgence de foyers d’éclosion et la surcharge des services de santé et protéger de façon plus spécifique les clientèles vulnérables. L’application du programme Pour une maternité sans danger est l’une de ces mesures en milieu de travail visant à protéger la travailleuse enceinte, l’enfant qu’elle porte et l’enfant allaité.

COVID-19 : Travailleuses enceintes et allaitantes

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: