Cibles de reformulation des aliments transformés adoptées par certains gouvernements : guide d’accompagnement du répertoire des cibles

Étant donné les apports trop élevés en sodium et en sucres des Québécois, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a été mandaté pour documenter les cibles de reformulation des aliments transformés, qui sont une mesure visant à améliorer la qualité nutritive des aliments et des boissons. En effet, selon les dernières données issues de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2015, les Québécois ont des apports préoccupants en sodium et en sucres, et leurs apports en gras saturés se rapprochent des recommandations. Ces nutriments sont particulièrement présents dans les aliments hautement transformés de faible valeur nutritive, d’où l’importance d’améliorer leur composition nutritionnelle. Pour documenter cette mesure, un répertoire des cibles de reformulation et un guide d’accompagnement ont été produits.

Le répertoire détaille des cibles de reformulation de pays qui se comparent au Canada. Il constitue une base de données et dresse un portrait de la situation, sans être exhaustif. Le répertoire a été créé en format Excel. Il est composé de deux types de fiches : la fiche des informations générales pour chacune des cibles et la fiche des seuils par catégorie d’aliments pour chacune des cibles.

Un guide d’accompagnement au répertoire a aussi été élaboré. Celui-ci décrit la stratégie de recherche utilisée pour créer le répertoire, les critères pour le choix des cibles de reformulation documentées, ainsi que les caractéristiques répertoriées pour chacune des cibles. Des analyses des cibles selon les principales sources de sodium et de sucre dans l’alimentation des Québécois y sont également présentées. Le guide d’accompagnement inclut en outre un guide d’utilisation, qui facilite la consultation du répertoire, en décrivant ses différents onglets et les deux types de fiches qui le composent.

Principaux constats :

  • Des cibles de reformulation des aliments transformés adoptées par le Canada, les États-Unis, l’Australie, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Union européenne et l’Afrique du Sud ont été documentées dans le répertoire;
  • Davantage de cibles visent le sodium. Celles-ci ont été diffusées il y a plusieurs années, comparativement aux cibles de réduction du sucre, des gras saturés et des calories, qui sont plus récentes;
  • Toutes les cibles qui sont documentées dans le répertoire sont volontaires, sauf deux qui sont réglementaires (cibles de réduction du sodium de l’Afrique du Sud et cible de réduction du sodium spécifique aux pains des Pays-Bas);
  • Parmi les caractéristiques documentées, il est possible de constater des différences entre les cibles, par exemple en ce qui concerne l’écart entre l’année d’application et l’année de diffusion, la présence ou l’absence de seuils intermédiaires, les types de seuils employés, le nombre de catégories et de sous-catégories d’aliments visées et les secteurs d’activités. Il existe donc diverses façons de procéder pour mettre en place ce type de politiques publiques;
  • Dans l’optique de soutenir les travaux sur les cibles de reformulation au Québec, les cibles du répertoire ont été comparées en fonction des principaux aliments contributeurs en sodium et en sucres des Québécois. Cette analyse met en lumière, notamment, la concordance entre les catégories d’aliments visées dans les autres pays et les principaux aliments contributeurs en sodium et en sucres des Québécois. D’autre part, on note des variations des teneurs à atteindre en sodium et en sucres pour des catégories d’aliments similaires entre les pays.
Cibles de reformulation des aliments transformés adoptées par certains gouvernements : guide d’accompagnement du répertoire des cibles

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-86235-2

Notice Santécom: