Mission TNT.06 - Résultats du pré-test de l'évaluation des effets

Le présent rapport jette un bref regard sur les données obtenues lors du pré-test de l'évaluation des effets du projet Mission TNT.06. Ce document vise à décrire d'une façon succincte, les résultats de la première interrogation des élèves de 6e année primaire participant à l'étude. Ces résultats préliminaires serviront de point de comparaison à la seconde interrogation des élèves, au moment de leur entrée au secondaire. Les effets de ce projet seront connus ultérieurement et présentés dans le rapport final d'évaluation.

Ce document donne un aperçu des objectifs de l'étude, de la méthodologie utilisée ainsi que de la population à l'étude. Les principaux résultats sont présentés sans égards au groupe d'appartenance des élèves (expérimentaux ou témoins) puisqu'il s'agît ici de données pré-intervention. Compte tenu de la taille de l'échantillon à l'étude, les résultats obtenus tracent un portrait intéressant des attitudes et des comportements des élèves de 6e année primaire par rapport au tabagisme.

Les résultats de cette étude brossent un portrait des attitudes et comportements des jeunes en début de leur 6e année primaire alors qu’ils sont encore âgés de 11 ans pour la plupart. Les données relatives au nombre d’élèves ayant déjà expérimenté la cigarette, indiquent clairement que le tabac exerce un attrait non négligeable chez les jeunes et ce, dès le primaire.

Les élèves pour la plupart, connaissent bien les méfaits associés au tabagisme et bon nombre d’entre eux sont en faveur d’une réglementation restrictive de son usage. La présence de fumeurs dans leur entourage semble un phénomène remarqué et peut-être amplifié puisque la majorité des élèves surestime le pourcentage de jeunes fumeurs de leur âge. L’accoutumance engendrée par la cigarette semble par contre, sous-estimée par les élèves puisque seulement 30 % d’entre eux croient qu’à la fréquence de une cigarette par semaine, une personne est considérée comme étant « fumeur » et à la fréquence d’une cigarette par jour, ce pourcentage augmente à 62 % seulement. La conclusion la plus évidente à cet égard est qu’il reste une proportion importante des élèves qui minimisent l’impact de l’accoutumance à la cigarette.

Enfin, l’environnement familial et social des jeunes s’avère déterminant sur les attitudes et comportements de ces derniers envers la cigarette puisque les jeunes « expérimentateurs » ont plus souvent des amis, des frères et soeurs et des parents fumeurs comparativement aux autres jeunes du même âge.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-41547-7

Notice Santécom: