Caractériser l'offre alimentaire dans les magasins d'alimentation : une analyse des instruments de mesure existants

Ce projet s'inscrit dans la foulée des travaux visant à créer des environnements favorables à la saine alimentation. Diverses mesures visant à améliorer l'environnement alimentaire, notamment dans les écoles et les hôpitaux ont déjà été mises en place. Toutefois, l'adoption d'une saine alimentation est également tributaire de l'offre alimentaire présente dans les commerces, tels que les magasins d'alimentation, les supermarchés, les épiceries et les dépanneurs. À l'heure actuelle, il n'existe pas de méthode consensuelle et bien établie pour caractériser l'offre alimentaire dans ces commerces et évaluer dans quelle mesure les choix alimentaires sains sont favorisés.

Le document présente une analyse de 57 instruments, issus de la littérature scientifique, qui mesurent l'offre alimentaire disponible en magasin par le biais d'observations. Il s'agit d'instruments pouvant servir à caractériser la qualité nutritive de l'offre alimentaire, telle qu'estimée par le biais de la disponibilité d'une sélection d'aliments.

La plupart des instruments visent à identifier des enjeux relatifs à la qualité de l'offre alimentaire pour des fins de recherche et pour dégager des pistes d'intervention. La majorité des instruments ont été conçus pour être utilisés aux États-Unis et aucun instrument n'a été développé spécifiquement pour le contexte canadien ou québécois.

La majorité des instruments examinent à la fois la disponibilité d'aliments considérés « de haute valeur nutritive » tels que les légumes et les fruits, les produits laitiers, les produits céréaliers et la viande et de ses substituts, et la disponibilité d'aliments de « faible valeur nutritive ».

La validité des instruments est évaluée par leur capacité à prédire la consommation alimentaire, à démontrer des différences selon les niveaux socio-économiques des quartiers et entre les types de magasins d'alimentation reconnus pour avoir une offre alimentaire de qualité nutritive différente.

La grande variabilité des instruments, du procédé utilisé pour les développer et de leur façon de caractériser l'offre alimentaire empêche une comparaison directe des instruments entre eux. Une démarche de caractérisation de l'offre alimentaire en contexte québécois devrait débuter par une analyse contextuelle qui définit les besoins et objectifs. Une fois cette analyse faite, il sera possible d'évaluer l'applicabilité des instruments existants et de les adapter pour des besoins particuliers.

L'état actuel des connaissances ne permet pas de recommander l'utilisation d'instruments en particulier. La conception ou l'adaptation d'un instrument visant à caractériser la qualité nutritive de l'offre alimentaire repose sur trois principaux paramètres que sont 1) le choix des aliments, 2) la mesure de la disponibilité alimentaire (liste de contrôle à cocher, mesure de l'espace d'étalage) et 3) les moyens utilisés pour synthétiser les données recueillies et évaluer la qualité nutritive globale de l'offre alimentaire en magasin. Une évaluation de la qualité métrologique de l'instrument doit aussi être menée en caractérisant l'applicabilité, la fidélité et la validité de l'instrument.

En somme, les professionnels de santé publique qui souhaitent caractériser la qualité nutritive de l'offre alimentaire à l'intérieur des commerces doivent s'inspirer des instruments de mesure existants selon leurs besoins et les ressources disponibles. Les orientations proposées dans ce rapport permettront de soutenir le développement ou l'adaptation d'instruments. Le soutien du milieu universitaire est également souhaitable pour faciliter une telle démarche. Enfin, il est essentiel de documenter les expériences québécoises de conception et d'utilisation d'instruments de mesure afin de contribuer au développement des connaissances.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-73422-2

ISBN (imprimé): 

978-2-550-73421-5

Notice Santécom: