Inondations : état de situation des responsabilités et pratiques en santé environnementale

Les inondations constituent les catastrophes les plus courantes au Québec, et leur récurrence est en augmentation dans le contexte des changements climatiques. De tels événements sollicitent fortement les intervenants en santé publique, plus particulièrement ceux du domaine de la santé environnementale (SE).

Afin de soutenir concrètement les intervenants de SE du réseau québécois de la santé publique impliqués dans la mise en oeuvre de la réponse aux inondations, une démarche de réalisation de documents synthèse et de guides a été entreprise. Le présent document fait état des responsabilités et pratiques en SE en lien avec les inondations, et sert de base au guide d'intervention qui a été élaboré.

Cet état de situation comprend quatre sections. Les rôles et les principaux mandats légaux de la santé publique en sécurité civile ainsi que ceux des principaux partenaires sont d'abord rappelés dans un contexte d'inondations. Un portrait des pratiques actuelles et des mesures prises par des professionnels de santé publique d'organismes gouvernementaux reconnus au Canada et à l'étranger, de même qu'au Québec est par la suite présenté. La troisième section synthétise les connaissances disponibles sur les effets sur la santé de la population. Enfin, des constatations sont tirées de cet état des lieux et des orientations qui en découlent logiquement quant aux rôles et fonctions des équipes de SE.

Des problèmes de santé connus, mais une surveillance/vigie à améliorer
Le fardeau de morbidité semble plus important que le taux de mortalité lors d’inondations. Toutefois, les données recensant les blessures et les traumatismes associées sont fragmentaires. De plus, les effets des inondations sur la santé humaine sont surtout indirects : risques à la santé associés à la contamination de l’eau potable et des aliments, à l’exposition aux moisissures et aux intoxications au monoxyde de carbone (CO) lors d’activités de nettoyage.

Des responsabilités à mieux préciser pour les équipes de santé environnementale
Les responsabilités des équipes de SE au Québec lors d’inondations mériteraient d’être clarifiées. Bien qu’un document du ministère de la Santé et des Services sociaux décrive les activités associées aux volets de réponse aux impacts du sinistre, le rôle spécifique des équipes SE s’insère dans celui plus large de la santé publique.

Lors d’un sondage effectué auprès des directions de santé publique sur leur réalisation d’activités de réponse aux inondations, certaines signalent manquer de ressources pour, par exemple, effectuer une veille scientifique relativement aux effets sur la santé et analyser les données sanitaires, même s’il est prévu que ces activités soient assurées par la santé publique. Également, plusieurs activités prévues relèveraient davantage de la sécurité civile que de leur propre rôle.

Une offre de services de base à préciser
L’analyse des quelques documents d’orientation, de plans d’intervention, ou de plans d’action recensés hors Québec, a permis de constater que l’ensemble des actions dépasse le domaine de la SE et la santé publique. Les équipes de SE doivent se concerter avec divers partenaires qui ont des responsabilités légales très différentes. De plus, les enjeux en SE sont très variés (contamination microbiologique, salubrité des aliments, mesures de précaution, risques d’exposition au CO, aux matières dangereuses, aux moisissures, populations à risque, populations vulnérables, zones inondables, sécurité de la résidence, mesures de nettoyage, traitement des déchets, santé mentale, etc.), ce qui exige des équipes de SE régionales des expertises difficiles à combler.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-72579-4

Notice Santécom: