Maladie à virus Ebola : mesures de prévention et de contrôle pour les hôpitaux

Une épidémie de maladie à virus Ebola sévit en Afrique de l’Ouest depuis mars 2014. Il s’agit de la plus importante épidémie connue à ce jour. Bien que faible, le risque d’importation de la maladie à virus Ebola ne peut pas être exclu. La maladie à virus Ebola se caractérise par une létalité de 50 à 90 %.

Cette fiche présente les recommandations du Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) sur les mesures de prévention et de contrôle de la maladie à virus Ebola pour les hôpitaux du Québec. Nonobstant la transmission de la maladie par contact et gouttelettes, le CINQ propose des mesures plus importantes pour prendre en compte une possible transmission aérienne, une contamination importante de l’environnement par le sang, les liquides organiques, les sécrétions ou les excrétions ainsi qu’une létalité élevée de la maladie à virus Ebola.

Les hôpitaux doivent mettre en place les mesures nécessaires afin d'empêcher toute transmission de la maladie à virus Ebola.

Enfin, il est important de rappeler aux cliniciens et équipes de prévention et de contrôle des établissements de santé du Québec que d’autres maladies infectieuses peuvent se déclarer au retour d’un voyage qui peuvent exiger des mesures de prévention et de contrôle et des investigations complémentaires.

Note(s): 

Nous vous invitons à consulter la version mise à jour de cette publication : Maladie à virus Ebola : mesures de prévention et de contrôle pour les hôpitaux - Mise à jour du 3 décembre 2014.

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-71291-6

Notice Santécom: 

60076