L'impact économique de l'obésité et de l'embonpoint

L'obésité et l'embonpoint sont des facteurs de risque liés à l'apparition de plusieurs maladies chroniques telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires. Mais les conséquences de l'bésité sont aussi d'ordre économique. En effet, les études qui ont quantifié le fardeau économique de l'obésité, au Canada et à l'étranger, constatent que le problème entraîne des coûts significatifs pour la société. Ces coûts ne se limitent pas à ceux engendrés par un plus grand recours aux services de soins de santé. Les coûts associés à l'absentéisme, à l'invalidité et à d'autres pertes de productivité engendrées par l'obésité sont au moins aussi élevés que les coûts liés aux soins de santé. Ainsi, les études de fardeau économique mettent en relief que la montée de l'embonpoint et de l'obésité n'est pas seulement une préoccupation pour ceux qui œuvrent dans le domaine de la santé. En effet, plusieurs secteurs de l'économie sont touchés par les problèmes de santé associés à l'obésité et au fardeau économique qui en résulte. Investir dans la prévention de l'obésité offre donc des bénéfices non seulement pour la santé de la population, mais aussi pour la vitalité économique du Québec.

Même si les études scientifiques constatent presque toujours que l'obésité et l'embonpoint sont associés à un fardeau économique considérable, on observe des différences parfois importantes entre elles quant à l'ampleur des coûts estimés. Cela est dû au fait que, selon la méthode utilisée, l'évaluation des coûts ne prend pas toujours en compte les mêmes éléments. Dans ce TOPO, nous discutons des facteurs qui expliquent pourquoi les estimations de coûts varient d'une étude à l'autre. Nous présentons aussi des estimations du fardeau économique du surplus de poids pour le Canada, de même que des informations sur la mesure de l'obésité et de l'embonpoint dans la population.

À retenir

  • L'impact économique de l'obésité ne se limite pas à la prestation de services de santé. Plusieurs secteurs de l'économie sont affectés par les pertes de productivité liées à un plus haut niveau d'absentéisme et d'invalidité.
  • Dans tous les pays, on constate que l'obésité entraîne des coûts directs et indirects importants. Au Canada, les coûts supplémentaires de soins de santé associés à l'embonpoint et l'obésité ont été estimés à 6 milliards de dollars en 2006. À cela s'ajoutent plus de 5 milliards en perte de productivité.
  • Pour bien utiliser les estimations de fardeau économique, il faut savoir quels coûts sont inclus dans l'analyse, quelle méthode d'estimation et quelles sources de données ont été utilisées. Ces choix des chercheurs expliquent en grande partie les différences quant aux résultats obtenus d'une étude à l'autre.
  • De façon générale, une approche longitudinale fondée sur des banques de données est préférable à une étude de modélisation. Cette dernière offre des estimations qui demeurent assez théoriques, alors que la première est fondée sur des données au niveau individuel, qui associent directement l'IMC des gens à leurs dépenses de santé ou leurs pertes de productivité.

Note(s): 

Vous pouvez également consulter le document associé à ce TOPO : Le fardeau économique de l'obésité et de l'embonpoint : revue de la littérature

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISSN (électronique): 

1925-5748

Notice Santécom: