Les boissons énergisantes : entre menace et banalisation - Mise à jour du TOPO numéro 2, 2011

Le marché des boissons énergisantes a connu une croissance phénoménale au cours des dernières années. Devant les bénéfices allégués de ces produits sur les niveaux d'énergie, de vivacité et de performance, les consommateurs y recourent pour diverses raisons et dans une variété d'occasions. Les raisons rapportées dans la littérature incluent : se tenir éveillé, obtenir un regain d'énergie, être plus motivé, améliorer sa performance sportive ou faire la fête toute la soirée. Certains vont également consommer ces boissons sucrées pour leur bon goût, pour s'hydrater, pour leurs bénéfices perçus sur la santé, ou pour améliorer le goût des boissons alcoolisées.

De récentes données de consommation de boissons énergisantes chez les jeunes du secondaire du Québec ont été publiées. De plus, l'encadrement légal de ces boissons par Santé Canada a récemment été modifié. À la lumière de ces nouvelles informations, cette mise à jour de la synthèse TOPO publiée en août 2011 fait le point sur l'ampleur de la consommation de boissons énergisantes chez les jeunes québécois et du risque qu'elles représentent pour leur santé.

À la lumière des connaissances disponibles, la consommation de boissons énergisantes chez les jeunes au Québec ne peut être qualifiée actuellement de problème de santé publique. Par contre, la consommation fréquente de boissons sucrées est quant à elle répandue et ses impacts sur la santé sont davantage documentés. Toutefois, comme il s'agit d'un nouveau phénomène, il importe de continuer de surveiller l'évolution de la consommation de boissons énergisantes et de ses impacts sur la santé. Plus largement, la commercialisation grandissante de produits caféinés et vendus sous des formes attrayantes pour une jeune clientèle est préoccupante et un suivi par la santé publique s'impose.

Note(s): 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISSN (électronique): 

1925-5748

Notice Santécom: