La situation socioéconomique des anglophones du Québec

Dans le cadre d'un projet visant à analyser l'état de santé des anglophones du Québec, la situation socioéconomique de ces derniers est examinée dans le temps, par territoire de résidence et en comparaison avec les francophones. La variable utilisée pour identifier l'appartenance à la communauté anglophone est la langue maternelle. L'analyse porte sur différents indicateurs socioéconomiques tirés du recensement dont ceux permettant de montrer la disparité des revenus.

Malgré une progression généralement favorable entre 1991 et 2006, la situation socioéconomique des anglophones du Québec est nuancée lorsque les données sont examinées par territoire de résidence ou comparées avec les francophones. Ainsi, en dépit d'une plus forte diplomation universitaire, les anglophones présentent des taux de chômage plus élevés que les francophones. Ils sont également proportionnellement plus nombreux que les francophones à vivre sous le seuil de faible revenu bien qu'ils disposent de revenus moyens supérieurs. L'analyse géographique montre aussi plus de disparités régionales chez les anglophones et révèle des écarts socioéconomiques plus importants pour ceux vivant dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal. Le tableau suivant résume les faits saillants observés par territoire.

La disparité des revenus a été analysée avec le coefficient de Gini et celui-ci confirme que l'inégalité des revenus est plus prononcée chez les anglophones, surtout à l'intérieur de la RMR de Montréal. Les hommes anglophones de la RMR de Montréal émergent particulièrement du lot avec un indice de disparité des revenus très élevé tout au long de la période.

Faits saillants de la situation socioéconomique des anglophones selon le territoire

Territoire

Comparaison avec francophones

Comparaison avec les autres régions

RMR de Montréal

Plus de disparités que chez les francophones : à la fois plus riches et plus pauvres

L'endroit où on retrouve les plus grandes inégalités socioéconomiques

Autres RMR

Soit neutres soit favorisés lorsque comparés aux francophones

L'endroit où on retrouve le moins de disparités et une position socioéconomique généralement favorable

Hors RMR

Peu de différence avec les francophones

L'endroit où tous les indicateurs socioéconomiques sont défavorables à l'exception de la mesure du seuil de faible revenu

Cette analyse met en lumière non seulement la perte d'un relatif avantage socioéconomique des anglophones lorsque comparés aux francophones, mais elle illustre également les fossés qui se créent à l'intérieur même de la population anglophone. La situation socioéconomique étant un déterminant de l'état de santé, il reste à voir comment cette réalité d'aujourd'hui se traduira sur l'état de santé des anglophones du Québec dans l'avenir.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-65415-5

ISBN (imprimé): 

978-2-550-65414-8

Notice Santécom: