Violence

  • 5 mai 2014

    La maltraitance envers les aînés est de plus en plus reconnue comme un problème social et de santé dont il faut se préoccuper. Malheureusement, peu d'études récentes permettent d'établir l'importance du phénomène au Canada. La seule étude réalisée à l'échelle du pays rapporte que 4 % des aînés aurait été victime de maltraitance au cours d'une année. Dans les faits, cette proportion est probablement plus élevée, puisque la maltraitance demeure méconnue et peu révélée.

    Pour contrer ce problème lourd de conséquences, il importe d'impliquer le milieu clinique. De par leurs contacts fréquents avec des aînés, les professionnels de la santé de première ligne sont bien placés pour repérer des cas de maltraitance. Reconnaître la maltraitance, sous toutes ses formes, représente toutefois...

  • 5 mai 2014

    Elder abuse is increasingly acknowledged to be a health and social problem that must be addressed. Unfortunately, few recent studies provide a measure of the scope of the problem in Canada. The only Canada-wide study reports that 4% of seniors are victims of elder abuse in any given year. However, the actual proportion is probably higher, considering that such abuse is often misunderstood and under-reported.

    It is important that the clinical community play a role in combatting this serious problem. On account of their frequent contact with seniors, frontline health professionals are well-placed to detect cases of elder abuse. However, not all of them are adequately equipped to meet the challenge of recognizing the many different forms of this type of abuse.

    This summary...

  • 24 février 2014

    Le Centre est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec sous la coordination scientifique de l'Institut national de santé publique du Québec qui, de par sa mission, établit des liens avec différentes organisations, à l'échelle canadienne et internationale, de manière à favoriser la coopération et l'échange de connaissances.

    Ce rapport est soumis annuellement à l'OMS/OPS et fait partie des exigences de gestion et de suivi dont le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes est redevable. Ce document fait uniquement référence aux activités en lien avec le mandat reçu de l'OMS/OPS.

  • 24 février 2014

    The Centre is made up of institutions in the Québec public health network under the scientific coordination of the Institut national de santé publique du Québec, which, in conjunction with its mission, establishes links with Canadian and international organizations in order to foster cooperation and the pooling of knowledge.

    This report is submitted each year to the WHO/PAHO and is part of the organization's management and monitoring requirements in respect of the Québec WHO Collaborating Centre for Safety Promotion and Injury Prevention. It refers solely to activities related to the mandate received from the WHO/PAHO.

  • 4 septembre 2013

    La maltraitance commise envers des personnes aînées est de plus en plus reconnue au Québec comme un problème social et de santé dont il faut se préoccuper (Ministère de la Famille et des Aînés, 2010). La prévalence de la maltraitance et ses conséquences sur le bien-être physique et mental des aînés en font un important problème de santé qui doit être détecté précocement. À cet effet, comme les personnes aînées sont fréquemment en contact avec le réseau de la santé et des services sociaux, il est nécessaire d'en impliquer les intervenants de première ligne (médecins, infirmières, travailleurs sociaux, etc.).

    Afin de soutenir le réseau de la santé et des services sociaux dans une offre de services visant à déceler précocement les premiers signes de maltraitance envers des aînés,...

  • 11 octobre 2012

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec. C'est ce dernier, en vertu de sa mission de coopération internationale, qui assure la direction et la coordination du Centre. Afin de respecter leurs mandats respectifs, ces partenaires mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces...

  • 11 octobre 2012

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, is comprised of institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec and the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Through its mission of international cooperation, the INSPQ is responsible for ensuring the Centre's leadership and coordination.

    Within their respective mandates, these partners run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such as...

  • 23 septembre 2011

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, is comprised of institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec and the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Through its mission of international cooperation, the INSPQ is responsible for ensuring the Centre's leadership and coordination.

    Within their respective mandates, these partners run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such as...

  • 23 septembre 2011

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec. C'est ce dernier, en vertu de sa mission de coopération internationale, qui assure la direction et la coordination du Centre. Afin de respecter leurs mandats respectifs, ces partenaires mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces...

  • 14 juin 2011

    En janvier 2010, l'Institut national de santé publique du Québec s'est vu confier le mandat de réaliser une étude sur la violence conjugale sur la Côte-Nord. Cette étude constitue la première phase du « Projet de campagne régionale de prévention et de sensibilisation, en matière de violence conjugale et de violence dans les relations amoureuses des jeunes »1.

    La présente étude cherche à mieux connaître les facteurs sur lesquels agir en priorité pour contrer le phénomène de la violence conjugale dans la région nord-côtoise. Plus précisément, l'étude menée s'articule autour des objectifs suivants :

    • Déterminer l'ampleur de la violence conjugale dans la région;
    • Identifier les facteurs pouvant expliquer l'excès de cas de violence...

Pages

Souscrire à Violence