Violence

  • 11 octobre 2012

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec. C'est ce dernier, en vertu de sa mission de coopération internationale, qui assure la direction et la coordination du Centre. Afin de respecter leurs mandats respectifs, ces partenaires mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces...

  • 11 octobre 2012

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, is comprised of institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec and the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Through its mission of international cooperation, the INSPQ is responsible for ensuring the Centre's leadership and coordination.

    Within their respective mandates, these partners run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such as...

  • 23 septembre 2011

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, is comprised of institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec and the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Through its mission of international cooperation, the INSPQ is responsible for ensuring the Centre's leadership and coordination.

    Within their respective mandates, these partners run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such as...

  • 23 septembre 2011

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec. C'est ce dernier, en vertu de sa mission de coopération internationale, qui assure la direction et la coordination du Centre. Afin de respecter leurs mandats respectifs, ces partenaires mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non intentionnels. Ces...

  • 14 juin 2011

    En janvier 2010, l'Institut national de santé publique du Québec s'est vu confier le mandat de réaliser une étude sur la violence conjugale sur la Côte-Nord. Cette étude constitue la première phase du « Projet de campagne régionale de prévention et de sensibilisation, en matière de violence conjugale et de violence dans les relations amoureuses des jeunes »1.

    La présente étude cherche à mieux connaître les facteurs sur lesquels agir en priorité pour contrer le phénomène de la violence conjugale dans la région nord-côtoise. Plus précisément, l'étude menée s'articule autour des objectifs suivants :

    • Déterminer l'ampleur de la violence conjugale dans la région;
    • Identifier les facteurs pouvant expliquer l'excès de cas de violence...
  • 12 juillet 2010

    Le Centre collaborateur OMS du Québec pour la promotion de la sécurité et la prévention des traumatismes existe depuis 1995. Il est formé d'un ensemble d'institutions du réseau de la santé publique du Québec, soit de quatre directions régionales de santé publique (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale et Bas-Saint-Laurent) ainsi que de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux et de l'Institut national de santé publique du Québec. C'est ce dernier, en vertu de sa mission de coopération internationale, qui assure le leadership et la coordination du Centre.

    Afin de respecter leurs mandats respectifs, ces partenaires mènent des activités de promotion de la sécurité et de prévention des traumatismes intentionnels et non...

  • 12 juillet 2010

    The Québec WHO Collaborating Centre (CC) for Safety Promotion and Injury Prevention, established in 1995, is comprised of institutions in the Québec public health network, i.e. four regional public health branches (Montréal, Montérégie, Capitale-Nationale and Bas-Saint-Laurent), the Direction générale de la santé publique in the Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec and the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Through its mission of international cooperation, the INSPQ is responsible for ensuring the Centre's leadership and coordination.

    Within their respective mandates, these partners run promotional activities on safety and prevention of intentional and unintentional injuries. These activities cover various fields of intervention such as...

  • 26 mai 2010

    Firearm-related deaths are a significant public health problem in Canada. Over the past 30 years, the Canadian Parliament has implemented a number of measures to alleviate this problem. Most of these measures focus on the control of non-restricted firearms such as rifles and shotguns. These measures were implemented gradually following the adoption of three bills, i.e. Bill C-51 (in 1977), Bill C-17 (in 1991), and Bill C-68 (in 1995). Since 1998, following the adoption of Bill C-68, all owners of non-restricted firearms have been required to hold a licence to possess firearms and to register each firearm that they own.

    In recent years, several bills have been tabled with a view to eliminating the compulsory registration of non-restricted firearms. The most recent proposal is...

  • 26 mai 2010

    Au Canada, les décès liés aux armes à feu constituent un problème de santé publique important. Au cours des trente dernières années, plusieurs mesures ont été implantées par le Parlement canadien pour réduire l’ampleur de ce problème. La plupart de ces mesures portent sur le contrôle des armes à feu sans restriction (ex. : carabines et fusils de chasse). Ces mesures ont été implantées progressivement suite à l’adoption de trois projets de loi soit : les projets de loi C-51 (en 1977), C-17 (en 1991) et C-68 (en 1995). C’est depuis 1998, suite à l’adoption du projet de loi C-68, que tous les propriétaires d’armes à feu sans restriction sont obligés de détenir un permis de possession d’arme à feu et d’enregistrer chacune des armes possédées.

    Au cours des dernières années,...

  • 29 mars 2010

    En décembre 2006, l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) publiait une étude exploratoire intitulée Consolidation des pratiques préventives en violence conjugale dans les CLSC du Québec : étude exploratoire1. Ce document répondait à l'engagement du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) et de l'INSPQ à développer de meilleures pratiques de dépistage/identification précoce, et ce, dans le cadre du Plan d'action gouvernemental 2004-2009 en matière de violence conjugale (Gouvernement du Québec, 2004) qui découle de la Politique gouvernementale en matière de violence conjugale (Gouvernement du Québec, 1995). Plus précisément, l'étude cherchait à répondre à la mesure 16 de ce plan d'action qui se lit ainsi...

Pages

S'abonner à Violence