Prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle : besoins des répondantes du réseau de la santé et des services sociaux

La présente étude vise à faciliter la planification et la mise en œuvre d’actions régionales et locales de prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle. Elle porte sur la place qu’occupent ces actions de prévention dans les agences de santé et de services sociaux (ASSS) et les centres de santé et de services sociaux (CSSS). Elle porte également sur la perception des professionnels et des gestionnaires quant aux facteurs qui influencent les activités de prévention, aux besoins de soutien ou d’accompagnement et aux solutions qu’ils préconisent pour mieux les soutenir dans leur rôle. Des entrevues auprès de professionnels et gestionnaires de CSSS et d’ASSS ont été menées en 2015 pour réaliser ce portrait. En voici les principaux constats :

  • La totalité des répondantes a reconnu l’importance de prévenir la violence conjugale et les agressions sexuelles, et ce, même si elles ne se sentent pas toujours appuyées par leurs autorités pour mener les activités de prévention;
  • Les répondantes disent ne pas disposer de suffisamment de connaissances en matière de prévention de la violence conjugale et des agressions sexuelles;
  • Même si une gamme assez vaste d’activités de prévention sont répertoriées dans les ASSS et les CSSS, il n’y a pas de consensus quant aux rôles des CSSS en cette matière;
  • Dans les régions, la prévention s’actualise principalement à travers des activités menées par les tables de concertation régionales ou locales, les organismes communautaires ou le milieu scolaire;
  • La concertation est perçue comme une pièce maîtresse rendant possibles les interventions préventives en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle. Malgré tout, il est possible que certaines tables cessent leurs activités.
  • En dépit de l’existence de plans d’action provinciaux en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle, les répondantes perçoivent un manque de leadership des autorités en cette matière.

L’ensemble des résultats permet d’envisager un certain nombre d’orientations afin de favoriser la planification et la mise en œuvre d’actions territoriales de prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle, soit :

  • Promouvoir auprès du réseau de la santé et de ses partenaires, tant au niveau provincial que territorial, l’importance que revêt la prévention de la violence conjugale et des agressions sexuelles en précisant le rôle que peuvent jouer les gestionnaires et les professionnels en ce sens;
  • Mieux faire connaître la gamme d’interventions efficaces ou prometteuses de prévention de la violence conjugale et des agressions sexuelles menées ou pouvant être menées sur un territoire donné et en favoriser l’appropriation. Miser sur l’expertise des CISSS et des CIUSSS à cet effet;
  • Faire valoir les différents leviers disponibles pour mobiliser des partenaires et susciter des interventions préventives dans les régions et développer des outils pour faciliter le passage de la théorie à l’action;
  • Consacrer des efforts supplémentaires pour réactiver les instances de concertation là où elles sont menacées et maintenir celles qui existent déjà.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-77721-2

Notice Santécom: