Évaluation d'impact du programme de prévention du tabagisme - Mission TNT.06 - Rapport final

En juin 2001, Acti-Menu présentait à la Table de coordination nationale en santé publique (TCNSP) un programme de prévention du tabagisme auprès des jeunes nommé Mission TNT.06. Ce programme avait été conçu en collaboration avec les Directions de santé publique des Laurentides, de Lanaudière et de Québec (Mission TNT.06, 2003). La TCNSP recommandait alors de tester ce programme d’abord sous forme de projet pilote accompagné d’une composante d’évaluation, avant de statuer sur son éventuelle généralisation à l’ensemble des écoles québécoises. Le déploiement du programme s’est d’abord limité aux écoles de Lanaudière, des Laurentides et de Québec, trois régions ayant manifesté de l’intérêt au projet. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le mandat d’évaluer le concept, l’implantation et l’impact de ce projet pilote. Le programme Mission TNT.06 a donc fait l’objet d’une évaluation formative lors de sa 1re année d’implantation et d’une évaluation d’impact lors de la 2e année à l’automne 2002. Le présent rapport divulgue les principaux résultats de cette évaluation d’impact ainsi que les conclusions qui en découlent.

Au Canada, 25 % des jeunes de la 5e à la 9e année rapportaient avoir essayé un produit du tabac en 2002 (Santé Canada, 2005) avec d’importantes variations entre les provinces, le Québec affichant le taux le plus élevé soit 37 %. En 2004, au Québec, 36 000 ou 8 % des élèves du secondaire font un usage quotidien de la cigarette alors que 211 500 élèves sont exposés chaque jour ou presque chaque jour à la fumée du tabac secondaire dans la cour d’école. Pour la vaste majorité des fumeurs, l’initiation à la cigarette commence bien avant l’âge adulte, au cours de l’adolescence. Au Québec, l’initiation se fait surtout durant la première année du secondaire (Dubé et coll., 2005) alors que 11 % des jeunes enfants âgés de 9 ans rapportent avoir déjà essayé la cigarette et 2 % disent en avoir fumé une au complet. Devant ce constat, l’importance d’instaurer des mesures de prévention de l’initiation tabagisme prend tout son sens particulièrement durant la période charnière de passage du primaire au secondaire où l’exposition à la cigarette et la pression sociale à fumer augmentent de façon significative (Lalonde, 2002).

La problématique du tabagisme est multidimensionnelle et ses déterminants englobent aussi bien des facteurs de risque individuels que des facteurs interpersonnels, environnementaux et structurels. À cet effet, les experts nationaux et internationaux de lutte au tabagisme reconnaissent de plus en plus l’importance des interventions multimodales dans la prévention de l’initiation ou de la cessation tabagique (Byrne, 2003; CDC, 1994; Thomas, 2002; Hwang et coll., 2004) afin d’agir de concert sur l’individu et son environnement physique et social. Selon le guide des Meilleures pratiques pour un programme global de contrôle tabagique des Centres for Disease Control and Prevention (CDC, 1999), la prévention en milieu scolaire représente un volet important de tout plan de prévention du tabagisme. Pour être efficace, elle doit cependant s’insérer dans un programme global de contrôle tabagique afin d’être soutenue par des interventions multisectorielles complémentaires aux niveaux médiatique, politique et communautaire.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

2-550-47571-2

ISBN (imprimé): 

2-550-47570-4

Notice Santécom: