Le développement socioaffectif de l’enfant de 0 à 6 ans : caractéristiques et efficacité d’interventions mises en place au Canada

Les interventions visant les jeunes enfants sont parmi les plus profitables en termes de santé publique, notamment en raison de leur impact sur le développement du capital humain à l’âge adulte. Les compétences socioaffectives développées en bas âge sont liées à la réussite scolaire ultérieure, à la santé physique et mentale tout au long de la vie, et à la capacité d’entretenir des relations de qualité à long terme.

Cette synthèse des connaissances est basée sur une recension d’études originales réalisées au Canada et publiées dans les 15 dernières années (2006-2021). Elle vise à documenter les caractéristiques et l’efficacité d’interventions de prévention et de promotion dont les effets sur le développement socioaffectif de 0 à 6 ans ont été évalués. Ce travail est réalisé dans le cadre du groupe de travail de l’Initiative concertée d’intervention pour le développement des jeunes enfants (ICIDJE) et est destiné à tous les acteurs en petite enfance susceptibles d’y être intéressés. Les faits saillants qui s’en dégagent sont les suivants :

  • Les interventions peuvent être regroupées en trois catégories : celles ciblant directement l’enfant et l’amélioration de ses compétences, celles visant les compétences parentales et celles concernant les politiques publiques.
  • Les interventions ciblant directement l’enfant s’adressent à une clientèle universelle. Certaines ont un effet positif sur l’autorégulation (capacité à contrôler ses réponses comportementales, émotionnelles et cognitives). L’efficacité serait plus marquée chez les enfants présentant déjà des difficultés sur le plan socioaffectif, par exemple de l’inattention.
  • Les interventions ciblant les compétences parentales s’adressent à des familles présentant des facteurs de vulnérabilité (ex. : pauvreté, dépendances). Aucun effet direct sur le développement socioaffectif n’est noté, mais un effet positif est observé sur des facteurs susceptibles de l’influencer (ex. : amélioration de l’interaction parent-enfant).
  • Les interventions en lien avec les politiques publiques concernent en majorité la fréquentation d’un service de garde. Les effets observés ne sont pas homogènes, variant selon les caractéristiques des familles et selon l’aspect du développement socioaffectif mesuré.
  • Les résultats permettent de dégager des pistes pour les pratiques visant à favoriser le développement de l’enfant sur le plan socioaffectif :
  • Il importe d’intervenir à plusieurs niveaux (enfant, famille et politiques publiques) de façon complémentaire et en concertation;
  • Il est essentiel d’agir auprès de tous les enfants, tout en accordant une attention particulière aux enfants les plus vulnérables, selon un principe d’universalisme proportionné;
  • Une qualité optimale des services de garde éducatifs à la petite enfance est à viser, car un milieu de qualité élevée favorise le développement socioaffectif. À l’inverse, un milieu de faible qualité peut exacerber les difficultés associées

Note(s): 

Un outil de transfert de connaissance pertinent à l'observation de la trajectoire socioaffective accompagne la synthèse.

Le développement socioaffectif  de l’enfant de 0 à 6 ans : caractéristiques et efficacité d’interventions mises en place au Canada

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-92943-7

Notice Santécom: