SRAS-CoV-2 : Avis du CINQ sur la protection respiratoire des travailleurs de la santé dans les milieux de soins

Ce document remplace le document suivant : SRAS-CoV-2 : Avis du CINQ sur la gestion du risque d’exposition aux aérosols des travailleurs de la santé (TdeS) en situation d’éclosion non contrôlée dans les milieux de soins.

Le contenu de ce document a été rédigé avant la circulation du variant Omicron. Cette position ainsi que les recommandations selon la gestion du risque pourraient être revue en début d’année 2022 selon la progression des connaissances scientifiques et épidémiologiques du variant Omicron.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) est à l’affût des données épidémiologiques et scientifiques mondiales ainsi que des lignes directrices d’organismes internationaux reconnus en matière de prévention et contrôle des infections (PCI) afin d’émettre des recommandations les plus pertinentes permettant de protéger les TdeS et la clientèle et ainsi limiter la transmission dans les milieux de soins. L’évolution des connaissances sur les caractéristiques de la transmission du SRAS-CoV-2 entraine des adaptations dans les mesures de PCI recommandées. Par ailleurs, la circulation de variants préoccupants plus transmissibles ou pour lesquels on observe une certaine diminution de l’efficacité vaccinale, impose un souci constant de validation des mesures, selon les connaissances disponibles au moment de la production des recommandations. En juillet 2021, les membres du CINQ réitéraient l’importance de l’application rigoureuse de l’ensemble des niveaux de la hiérarchie des mesures de contrôle en matière de lutte contre la transmission de la COVID-19 dans les milieux de soins. Ils ont convenu de préciser les critères pouvant mener à l’utilisation d’un appareil de protection respiratoire (APR) dans ces milieux. Ce document présente donc les recommandations révisées du CINQ concernant les critères d’utilisation de l’APR de type N95 auprès des cas suspectés ou confirmés de COVID-19. Ces recommandations s’appliquent à tous les milieux de soins et milieux de vie, soit les installations de soins de courte durée, les cliniques médicales (incluant les cliniques externes, cliniques COVID-19 et groupes de médecine familiale), les installations de réadaptation, les installations de santé mentale, les installations ayant une mission d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ainsi que les ressources d’hébergement de ce type (ex. : unité de soins de longue durée dans une résidence privée pour aînés) ainsi que lors des soins à domicile.

Avis du CINQ sur la protection respiratoire des travailleurs de la santé dans les milieux de soins

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: