COVID-19 : Exploration des indicateurs de suivi de la violence, de la sécurité, du sentiment de sécurité, de la criminalité et des tensions sociales

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, certaines préoccupations entourant la sécurité de la population sont en émergence, notamment la violence familiale et conjugale, la criminalité et les tensions sociales; autant d'éléments pouvant affecter la cohésion sociale et le sentiment de sécurité. Ces problèmes peuvent se manifester au sein du domicile, entre les groupes sociaux (ex. : conflits résultant du non-respect des mesures par certains groupes, climat de méfiance entre des voisins, discrimination envers certains groupes), et plus largement pourront avoir un effet sur le climat social. Alors que pour certains enjeux de sécurité les conséquences pressenties du confinement sont immédiates, notamment en ce qui a trait à l’augmentation des cas de violence conjugale ou de maltraitance envers les enfants, pour d’autres, comme la criminalité en général, les effets de la pandémie ne pourraient être observables que dans les mois, voire les années à venir, en raison des conséquences économiques de la pandémie et des mesures prises pour la contrôler. Dès lors, il est pertinent de colliger des données portant sur la violence et la sécurité, afin de pouvoir suivre, comprendre et analyser l’évolution et les effets de la pandémie actuelle sur les enjeux de violence et de sécurité au Québec. Bien qu’il soit difficile à court terme de détecter des variations statistiquement significatives à partir des données administratives ou des demandes d’aide, il est important de suivre certains indicateurs afin de documenter l’évolution de la situation et d’orienter la mise en place de mesures de mitigation si nécessaires.

Le présent document apporte une réponse rapide aux questions suivantes :

Quels sont les indicateurs les plus pertinents permettant de détecter le plus rapidement possible, au niveau d’une communauté, sinon d’une région :

  • Une augmentation des cas de maltraitance envers les enfants;
  • Une augmentation de cas de violence conjugale;
  • Une montée des tensions entre différents groupes ethniques/religieux/socioéconomiques liées à la perception d’un non-respect des mesures de distanciation sociale chez certains groupes ethniques ou religieux;
  • Une diminution de la cohésion sociale et du sentiment de sécurité dans la communauté (ou dans certains quartiers d’une même ville).

La réponse à ces questions est organisée autour de quatre grands volets : 1) la violence et la maltraitance envers les enfants; 2) la violence conjugale et l’exposition à la violence conjugale; 3) la sécurité, la criminalité et le sentiment de sécurité et 4) les tensions sociales et les crimes haineux pouvant nuire à la cohésion sociale. Ils sont définis dans la section suivante. La méthode utilisée pour répondre aux questions et le contenu des tableaux des résultats sont ensuite présentés.


AUTEUR
Comité en prévention et promotion - Thématique violence et sécurité

COVID-19 : Exploration des indicateurs de suivi de la violence, de la sécurité, du sentiment de sécurité, de la criminalité et des tensions sociales

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: