COVID-19 : Mesures pour les travailleurs dans le secteur du nettoyage à sec et des buanderies

Mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail
Ces mesures s’appliquent lorsque la transmission communautaire soutenue est confirmée par les autorités de santé publique.

Afin de protéger la santé des employés et de ceux qui fréquentent le milieu de travail, il est demandé aux employeurs et aux travailleurs de :

1. Favoriser, avec des mesures d’aménagement du mode et du temps de travail, le respect des consignes données aux employés qui sont en isolement obligatoire (télétravail), et à ceux qui ont d’autres types de contraintes (horairesflexibles, télétravail).

2. Aviser les travailleurs de ne pas se présenter au travail s’ils présentent des symptômes suggestifs de la COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires ou autres symptômes qui pourraient s’ajouter selon le site suivant : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/consignes-directives-contexte-covid-19/#c48262)

  • Si un travailleur commence à ressentir des symptômes sur les lieux de travail, avoir une procédure pour permettre de l’isoler dans un local ou de lui faire porter un masque de procédure (ou chirurgical). Appeler le 1 877 644-4545.

3. Faire la promotion de l’hygiène des mains en mettant à la disposition des travailleurs le matériel nécessaire (eau courante, savon, solutions hydroalcooliques, poubelles sans contact, mouchoirs jetables, serviettes ou papier jetable,etc.).

4. Faire la promotion de l’étiquette respiratoire (tousser dans son coude replié, ou dans un mouchoir qu’on jette immédiatement après utilisation, puis se laver les mains dès que possible).

5. Lorsque possible, privilégier les barrières physiques entre les individus. Autrement, favoriser des mesures de distanciation sociale telles que :

  • Éviter tout contact physique (ex. : poignées de mains, accolades, etc.)
  • Respecter une distance de 2 mètres entre les individus et aménager les lieux pour avoir le plus de distance possible entre les postes de travail. La distance minimale de 2 mètres ne s’applique pas si une barrière physique est en place (ex. : cubicule, Plexiglas, etc.). Croiser une personne quelques minutes sans contact ne représente pas un risque (ex. : dans les escaliers ou dans le corridor).
  • Éviter de partager du matériel et des équipements (ex. : tablettes, crayons, appareils de communication, etc.).
  • Privilégier l’utilisation de documents numériques et limiter le partage de documents papier.
  • Retirer les objets non nécessaires des aires communes (ex. : revues, bibelots, etc.)

Porter une attention particulière aux situations suivantes :

a) Buanderies libre-service :

  • Installer une affiche recommandant aux clients :
    • D’éviter de secouer à l’air libre les vêtements sales avant de les laver;
    • Laver les vêtements et la literie conformément aux instructions du fabricant en utilisant, si possible, le réglage d’eau le plus chaud approprié pour ces articles, puis les sécher complètement;
    • D’apporter un sac ou un panier propre afin d’y déposer leurs vêtements une fois lavés; à défaut, de désinfecter à l’aide de lingettes préimbibées de solution hydroalcoolique le panier fourni par la buanderie avant d’y déposer leurs vêtements propres;
    • De respecter l’hygiène des mains, l’étiquette respiratoire et la distanciation sociale;
    • D’éviter de manger sur place;
    • Éviter tout partage (nourriture, cigarette, revues, téléphone, etc.);
    • De retourner attendre chez eux ou à l’extérieur pendant les cycles de lavage ou de séchage, si possible.
  • Mettre à disposition une solution hydroalcoolique pour le lavage régulier des mains et des lingettes préimbibées de solution hydroalcoolique pour la désinfection des paniers à l’intention des usagers aux endroits stratégiques.
  • Pour les clients qui désirent rester sur place, aménager des aires d’attente qui sont distancées les unes des autres d’au moins 2 mètres.
  • Retirer les objets non essentiels (revues, journaux, bibelots, etc.) de la buanderie.

b) Nettoyeurs à sec commerciaux, buanderies et nettoyeurs à sec industriels :

  • S’assurer de garder une distance de 2 mètres avec les clients (ex. : ceux-ci peuvent déposer leur sac de vêtements à un emplacement; le travailleur viendra le chercher dans un 2e temps).
  • Envisager la possibilité de réorganiser le travail afin de diminuer le nombre de travailleurs et viser une distance d’au moins 2 mètres entre chacun d’eux ou si applicable, installer des séparations physiques (cloisons pleines) entre les travailleurs.
  • Éviter tout contact physique.
  • Privilégier les équipes les plus petites et les plus stables possible sur une même chaîne de production (réduire le nombre de travailleurs et de rotations de tâches) pour éviter la multiplication des interactions.
  • Conserver autant que possible la même position sur la chaîne de production pour tout le quart de travail, à moins de contraintes physiques, chimiques ou ergonomiques à risque.
  • Porter des vêtements de travail longs et des gants pendant la manipulation des vêtements ou de la literie sales.
    • Les gants doivent être protecteurs pour les produits de nettoyage à sec.
  • Idéalement, le linge et la literie devraient être déjà entreposés dans un sac prévu à cette fin.
  • Placer directement le linge et la literie dans la laveuse à partir du sac de manière à ne pas rentrer en contact avec ceux-ci.
  • Éviter de porter les mains gantées au visage et sur les surfaces environnantes.
  • Se laver les mains immédiatement après avoir enlevé les gants.
  • Après le nettoyage, les gants qui sont lavables doivent être soigneusement lavés avec de l’eau et du détergent et séchés, ou encore jetés et remplacés par une nouvelle paire au besoin.
  • Le lavage des mains doit être effectué avant et après le port de gants.
  • Nettoyer les outils et équipements à chaque quart de travail, avec les produits d’entretien utilisés habituellement.

c) Manutention (réception et expédition) de la marchandise :

i. Privilégier la stabilité des équipes qui sont en contact avec le personnel venant de l’extérieur de l’entreprise (ex. : livreurs, camionneurs, etc.).
ii. Idéalement, organiser les tâches de sorte que les livreurs et fournisseurs puissent déposer les marchandises à l’entrée de l’entreprise pour éviter les allées et venues de travailleurs d’autres entreprises dans les locaux du bâtiment.
iii. Déposer les marchandises sur une surface propre en respectant la distance de 2 mètres entre les individus.
iv. Tenir les opérations de manutention à l’écart des autres aires d’activités de l’entreprise, dans la mesure du possible.

6. Transmission ou signature de documents :

Dans la mesure du possible, limiter au minimum les échanges de papiers (ex. : signature électronique des contrats ou des bons de livraison). Lorsque les documents papier sont requis :

i. Déposer les documents sur une surface propre pour transmettre et récupérer les documents en respectant la distance de 2 mètres entre les individus.
ii. Ne pas partager de stylo avec les interlocuteurs, qui doivent utiliser leur propre stylo.
iii. Prévoir des stylos à laisser aux clients au cas où ils n’en auraient pas pour la signature des papiers.
iv. Nettoyer son stylo avec un linge humide et du savon doux au besoin, lorsque souillé.
v. Lors de la récupération des documents, les déposer dans une enveloppe et les transporter dans un porte-document.

7. Désinfecter les salles à manger après chaque repas, et les installations sanitaires (et vestiaires) à chaque quart de travail, avec le produit de désinfection utilisé habituellement.

8. Nettoyer à chaque quart de travail, ou lors de tout changement d’utilisateur de l’espace de travail, les surfaces fréquemment touchées (tables, comptoirs, poignées de porte, téléphones, accessoires informatiques, crayons, etc.) avec le produit d’entretien utilisé habituellement.

  • Pour les buanderies libre-service, porter une attention particulière :
    • Aux boutons des laveuses-sécheuses.
    • Aux aires d’attente des clients.
  • Pour les buanderies industrielles, porter une attention particulière :
    • Aux commandes manuelles des laveuses-sécheuses (ex. : leviers, manettes, boutons).
    • Aux outils et autres appareils manipulés dans le cadre des activités de production.
    • Aux paniers de vêtements.
  • Pour les activités de manutention (réception et expédition des marchandises), porter une attention particulière aux commandes de chariots élévateurs et poignées de transpalettes.

9. Retirer les vêtements de travail à la fin du quart de travail. Procéder au nettoyage selon les procédures habituelles.

10. Disposer d’un plan de lutte contre les infections adapté au contexte spécifique de son milieu de travail et voir à sa mise en application.


Note : Les éléments de réponses présentés ci-dessus sont basés sur l’information disponible au moment de rédiger ces recommandations. Puisque la situation et les connaissances sur le virus SARS-CoV-2 (Covid-19) évoluent rapidement, les recommandations formulées dans ce document sont sujettes à modifications.


AUTEUR
Groupe de travail SAT-COVID-19
Direction des risques biologiques et de la santé au travail
Institut national de santé publique du Québec

Mesures pour les travailleurs dans le secteur du nettoyage à sec et des buanderies

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: