COVID-19 : Utilisation des masques N95 expirés

Mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail
Ces mesures s’appliquent lorsque la transmission communautaire soutenue est confirmée par les autorités de santé publique.
La date d’expiration des masques N95 est généralement de 5 ans après leur fabrication.

Le CDC mentionne que, si des masques non expirés manquent, il est possible d’utiliser des masques N95 expirés dans le contexte de la pandémie COVID-19 dans certaines conditions (https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/release-stockpiled-N95.html 28 février 2020) :

  • Les sangles élastiques ou les ponts de nez des masques peuvent se dégrader et influencer leur étanchéité. Le matériel de filtre de certains modèles de masques peut aussi se dégrader. Il est donc important de faire une inspection visuelle et de vérifier l’étanchéité des masques expirés;
  • Il faut également vérifier les conditions de stockage (entreposage) des masques. Celles-ci doivent être conformes aux conditions de stockage recommandées par le fabricant;
  • L’employeur doit avoir un programme de protection respiratoire qui respecte les exigences d’OSHA.

Études sur lesquelles se base cette orientation

Dans une série d’études de 10 grands entrepôts américains de stockage de masques N95 de diverses régions à travers les E-U, NIOSH (au National Personal Protective Assessment Laboratory) a démontré que certains modèles de masques demeurent performants malgré le dépassement de la date d’expiration.

NIOSH a testé l’efficacité de la filtration et la résistance d’exhalation/inhalation de 11 modèles de masques N95, de 5 à 13 ans après leur fabrication (près de 8 à 12 ans dans la majorité des cas). Dans chacun des 10 sites d’entrepôts, entre 172 et 602 masques, par site, ont été testés (en général, au moins 300 masques). Le projet d’évaluation des masques expirés n’est pas encore terminé, mais les 10 rapports des résultats pour chaque site se trouvent déjà sur le site web de NIOSH https://www.cdc.gov/niosh/npptl/ppecase.html (1er mars 2020).

  • Suite à ces tests, les modèles des masques expirés recommandés par le CDC pour une utilisation malgré la date d’expiration sont les suivants :
    • 3M 1860 (testés par NIOSH dans 8 sites)1
    • 3M 1870 (testés dans 3 sites)2
    • 3M 8210 (testés dans 3 sites)2
    • 3M 9010 (testés dans 3 sites)2
    • Gerson 1730 (testés dans 3 sites)2
    • Medline/Alpha Protech NON27501 (testés dans 1 site)2
    • Moldex 1512 (testés dans 1 site)2
    • Moldex 2201 (testés dans 1 site)2
  • Suite à ces tests, les modèles de masques N95 expirés suivants ont eu une plus faible performance et ne sont pas recommandés :
    • Kimberly-Clark 46827 (34/559 (6.1 %) masques expirés de ce modèle ont mal performé par rapport à la filtration3);
    • Kimberly-Clark 46727 (40/387 (10.3 %) masques expirés provenant de 5 sites distincts ont mal performé par rapport à la filtration).

Autres considérations

  • Le CDC souligne que, avant l’utilisation de masques N95 expirés, il est important d’informer les utilisateurs de ces masques qu’ils sont expirés et qu’il est nécessaire de les inspecter et de vérifier leur l’étanchéité.
  • Le CDC et CalOSHA recommandent de ne pas utiliser les masques N95 expirés pour des interventions chirurgicales, car dans ces études, NIOSH n’a pas testé ces masques pour la résistance aux fluides et pour l’inflammabilité, qualités nécessaires dans le contexte chirurgical.
  • CalOSHA recommande d’utiliser les masques non expirés pour les situations et les interventions les plus à risque (https://www.dir.ca.gov/dosh/Use-of-Respirator-Supplies.html (mars 2020) et https://www.cdph.ca.gov/Programs/CID/DCDC/Pages/FAQ-N95.aspx (mise à jour 10 mars 2020).
  • CalOSHA recommande également l'utilisation des masques expirés par ceux qui ont moins de risque d’exposition au virus ou une exposition moins fréquente (ex. : les omnipraticiens).
  • À noter que l’IRSST n’a jamais testé la performance des masques N95 expirés. Nous ne disposons pas de données québécoises à ce sujet.

Note : Les éléments de réponses présentés ci-dessus sont basés sur l’information disponible au moment de rédiger ces recommandations. Puisque la situation et les connaissances sur le virus SARS-CoV-2 (Covid-19) évoluent rapidement, les recommandations formulées dans ce document sont sujettes à modifications.

Références

 

Ressources supplémentaires proposées par California Department of Public Health

AUTEUR
Groupe de travail SAT-COVID-19
Institut national de santé publique du Québec


1 À noter que pour le masque 3M 1860, 2/1,247 (0.16 %) des masques expirés provenant de 8 sites distincts ont mal performé sur les tests de filtration de NIOSH.
2 Tous les masques testés de ce modèle (100 %) ont bien performé sur les tests de filtration de NIOSH.
3 Les 34 masques qui ont échoué le test provenaient du même site; le même modèle testé dans les 6 autres sites a cependant bien performé.

L’utilisation des masques N95 expirés

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: