Réutilisation des respirateurs N95 dans un contexte d’une pénurie réelle ou appréhendée lors de la pandémie de la COVID-19

Dans un contexte de pénurie réelle1 ou appréhendée2 et de la pandémie de la COVID-19 :

  • Comment peut-on réutiliser cet équipement de protection individuelle de façon sécuritaire?
  • Comment conserver un respirateur N95 pour un même travailleur pendant un même quart de travail?

Contexte

La réutilisation ou la désinfection des respirateurs N95 s’applique seulement dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 et en présence d’une pénurie réelle ou appréhendée de ceux-ci.

Avant de considérer une réutilisation du respirateur N95 :

  • Mettre en place une série de stratégies pour optimiser l’accès aux respirateurs N95 dans l’établissement de santé.
  • Prioriser dans l’ensemble de l’établissement, l’utilisation des respirateurs N95 pour certaines activités de soins.
  • Regrouper les soins chez un usager où le respirateur N95 est requis afin de limiter le nombre d’entrées dans la chambre.
  • Limiter au minimum le nombre de travailleurs de la santé dans la chambre d’un usager où le respirateur N95 est requis.
  • Privilégier une stratégie d’utilisation prolongée afin de limiter les contacts répétés avec le respirateur lors de sa manipulation. Par exemple, regrouper (cohorter) les cas confirmés COVID-19 dans une unité (ou dans une section), ceci permet de conserver, entre les usagers, l’équipement de protection individuelle (ÉPI) requis (sauf les gants) si ce dernier n’est pas souillé et que l’intégrité est conservée.

En tout temps lors de la réutilisation

  • Le respirateur N95 est dédié à l’usage exclusif du travailleur.
  • Vérifier auprès du fabricant du respirateur ou du fournisseur, le nombre maximum d'utilisations recommandées selon les modèles de respirateurs N95 utilisés dans l’installation. Si aucune directive du fabricant n'est disponible, il est suggéré de limiter le nombre de réutilisations à cinq utilisations par appareil pour assurer une marge de sécurité adéquate.
  • Former le travailleur de la santé aux pratiques sécuritaires de réutilisation des respirateurs et au test d’étanchéité à faire avant chaque usage.
  • Conserver le respirateur N95 dans un contenant propre et laissant passer l’air comme un sac en papier entre les utilisations. Le contenant doit permettre au respirateur de sécher et évacuer l’humidité imprégnée dans le respirateur.
  • Procéder à l'hygiène des mains avant et après avoir touché le respirateur en l’absence de gants ou au retrait des gants.
  • Le respirateur N95 doit demeurer en place sur le visage du travailleur de la santé. S’il est retiré, il doit être placé immédiatement dans son contenant. Il ne doit jamais se retrouver sous le menton, autour du cou, sur la tête, accroché à une oreille, etc.
  • Ne pas toucher l’extérieur et l’intérieur du respirateur.

Évaluation obligatoire avant et après chaque usage

Jeter dans une poubelle sans contact tout respirateur N95 si :

  • Respirateur endommagé (élastiques cassés ou périmés, pince nasale ou coussinet brisé, etc.).
  • Test d’étanchéité non concluant.
  • Respiration difficile pendant l’utilisation du respirateur.
  • Respirateur souillé par du sang, des sécrétions respiratoires ou nasales ou d'autres fluides corporels d’un usager, maquillage, etc.
  • Respirateur utilisé plus de 5 fois (ou selon les recommandations du fabricant).
  • Respirateur utilisé lors de la réalisation d’intervention médicale générant des aérosols (IMGA33) sauf si des mesures étaient en place pour réduire la contamination de la surface du masque :
    • Un écran facial complet a été utilisé avec un respirateur N95; ou
    • L’usager portait un masque de procédure; ou
    • Un masque de procédure recouvrait le respirateur N95, masque de procédure jeté après l’IMGA.

Une évaluation du risque de contamination (mesures pour réduire la contamination ou types d’IMGA) est requise afin de déterminer si le masque pourra être conservé pour une réutilisation ou une désinfection.

Principes généraux pour la réutilisation

Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 et d’une pénurie réelle ou appréhendée de respirateurs N95, il est possible de réutiliser un respirateur N95 s’il est attitré à l’usage exclusif d’un travailleur de la santé. Les mesures à prendre sont :

  • Identifier clairement un contenant au nom de la personne utilisant le respirateur (idéalement un sac de papier) et inscrire le nombre de réutilisations du respirateur N95. Il est possible aussi d’indiquer ces informations sur le masque.
  • Jeter le contenant de stockage lorsqu’il est à usage unique, par exemple un sac de papier, après chaque usage.
  • Désinfecter le contenant lorsqu’il est réutilisable avant d’y déposer le respirateur après chaque usage.
  • Éviter de toucher l'intérieur et l’extérieur du respirateur lors de la manipulation. En cas de contact accidentel, retirer les gants (si présents) et procéder à l'hygiène des mains.
  • Porter une paire de gants propres (non stériles) lorsque vous enfilez un respirateur N95 usagé.
  • Effectuer une vérification d'étanchéité avant chaque utilisation.
  • Retirer et jeter les gants dans une poubelle sans contact.
  • Procéder à l'hygiène des mains.
  • Mettre et retirer l’équipement de protection individuelle (ÉPI) selon les procédures locales.

À titre d’exemple afin d’optimiser la réutilisation, l’accès aux respirateurs N95 et atténuer le transfert d’agents pathogènes du respirateur vers le porteur lors de la réutilisation, les Centers for Disease Control (CDC) proposent :

  • De remettre cinq respirateurs N95 à chaque travailleur de la santé devant s'occuper d’usagers confirmés de la COVID-19.
  • Le travailleur portera un respirateur N95 par jour et le rangera dans un sac en papier à la fin de chaque quart de travail.
  • L'ordre d'utilisation doit être répété avec un minimum de cinq jours entre chaque utilisation :
    • Ces 5 jours s’appuient sur les résultats d’une étude qui évalue la persistance du SRAS-CoV-2 sur les surfaces en plastique, en acier inoxydable et en carton montrant que le virus est capable de survivre en moyenne jusqu'à 72 heures1.
    • Chaque travailleur doit avoir un minimum de cinq respirateurs. Ils doivent le mettre, l’enlever, l’inspecter et le ranger correctement chaque jour.
    • Le travailleur de la santé doit considérer les respirateurs N95 comme s'ils étaient encore contaminés (même après 5 jours) et suivre les précautions nécessaires lors de leur réutilisation.
    • Si les fournitures sont encore plus limitées et que cinq respirateurs ne sont pas disponibles pour chaque travailleur qui en a besoin, la désinfection des respirateurs doit alors être considérée.

À titre indicatif, certains établissements ont produit des vidéos portant sur la réutilisation des respirateurs N95 https://www.dropbox.com/sh/9mcyi6po4bqcp06/AAByFeJwNk7YpauBLSd6Phvxa?dl=0 et https://vimeo.com/404360723/1c242fba6f.

Informations complémentaires

Bref, vous pouvez soit réutiliser le respirateur pour le même travailleur (maximum 5 fois ou selon les indications du fabricant), soit envisager la désinfection du respirateur (une utilisation/une désinfection) pour un maximum de retraitement indiqué dans les instructions du fabricant de votre stérilisateur à basse température (informations à valider avec votre URDM). Lorsque l’on parle de réutilisation, l’employé enlève son masque pour le réutiliser à un autre moment durant son quart de travail pour le même patient ou un autre. Si le travailleur conserve son masque, sans retrait pour voir plusieurs patients, il s’agit d’une utilisation prolongée. Le masque peut alors être réutilisé ou retraité s’il est encore conforme.


1 Stratégies à appliquer en cas d’une pénurie connue (après vérification avec le service des approvisionnements et MSSS).
2 Stratégies à appliquer en cas d’une pénurie prévue, mais les fournitures sont disponibles (après vérification avec le service des approvisionnements et MSSS).
3 Se référer au document Interventions médicales générant des aérosols disponible au https://www.inspq.qc.ca/publications/2960-interventions-aerosols-covid19.

Note(s): 

Avis intérimaire.

Réutilisation des respirateurs N95 dans un contexte d’une pénurie réelle ou appréhendée lors de la pandémie de la COVID-19

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: