Disparités entre les adultes vivant avec un trouble mental et les autres adultes québécois en matière d’usage de la cigarette et de dépendance à la nicotine - Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes

Plusieurs décès de patients hospitalisés pour un trouble mental sont causés par des maladies liées à l’usage du tabac, et le fardeau causé par la morbidité et la mortalité associées au tabagisme chez les individus présentant un trouble mental est très préoccupant. Cette étude vise à identifier les différences en matière d’usage de la cigarette et de dépendance à la nicotine entre les adultes fumeurs vivant avec un trouble mental et les autres fumeurs adultes. Les données utilisées dans cette publication proviennent de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) 2015-2016. Les analyses effectuées à partir de ces données permettent d’émettre les constats suivants :

  • La prévalence de l’usage de la cigarette chez les adultes québécois vivant avec un trouble mental se situait à 32 % en 2015-2016, comparativement à 18 % chez les adultes ne présentant pas de trouble mental;
  • La proportion de fumeurs quotidiens est significativement plus élevée chez les adultes vivant avec un trouble mental comparativement au reste de la population adulte (25 % c. 13 %), alors que la proportion de fumeurs occasionnels est similaire dans les deux groupes (7 % c. 5 %);
  • Les fumeurs quotidiens vivant avec un trouble mental se retrouvent en plus forte proportion que les autres fumeurs quotidiens à fumer plus de 20 cigarettes par jour (22 % c. 15 %) et en plus faible proportion à fumer entre 1 et 10 cigarettes par jour (48 % c. 55 %);
  • Les fumeurs quotidiens vivant avec un trouble mental se retrouvent en proportion significativement plus élevée que les autres fumeurs quotidiens à présenter un niveau de dépendance à la nicotine moyen (18 % c. 11 %) ou élevé (37 % c. 23 %);
  • Les fumeurs vivant avec un trouble mental grave ou modéré peuvent recevoir, s’ils sont pris en charge par l’un ou l’autre des points d’accès aux services de santé et de services sociaux, le soutien requis pour entamer et compléter une démarche de renoncement au tabac. Certains fumeurs vivant avec un trouble mental demeurent néanmoins non rejoints par les interventions et mesures actuelles, ce qui souligne la pertinence de mettre en place des stratégies visant à les informer par rapport aux services disponibles et à les inciter à en faire usage.
Disparités entre les adultes vivant avec un trouble mental et les autres adultes québécois en matière d’usage de la cigarette et de dépendance à la nicotine

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-87277-1

ISSN (électronique): 

1922-2475