Surveillance provinciale des infections nosocomiales

  • 20 août 2019

    Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, 84 installations de soins de courte durée ont participé à la surveillance des infections à bacilles à Gram négatif producteurs de carbapénémases (BGNPC) qui est obligatoire depuis le 1er avril 2017, pour un cumul de 4 725 586 jours-présence (tableau 1). Au total, 10 infections nosocomiales à BGNPC sont rapportées comme étant acquises au cours d’une hospitalisation (actuelle ou antérieure, catégories 1a et 1b) dans une installation déclarante. Le taux d’incidence des infections nosocomiales à BGNPC est de 0,02 / 10 000 jours-présence. Le taux d’acquisition des colonisations nosocomiales à BGNPC (cat. 1a et 1b) est de 0,72 / 10 000 jours-présence. Pour l’ensemble des résultats de 2017-2018 et 2018-2019, seules les...

  • 12 avril 2019

    L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a été mandaté par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour exercer les activités de surveillance provinciale des infections nosocomiales (SPIN). Les résultats de toutes les années de surveillance sont disponibles sur le site de l’INSPQ à l’adresse suivante : https://www.inspq.qc.ca/infections-nosocomiales/spin.

    Le présent document propose une analyse complémentaire aux résultats de surveillance de l’année 2017-2018. Pour chacun des programmes, les faits saillants sont présentés, alimentés de discussions argumentées et de comparaisons nationales et internationales. 

    Bactériémies nosocomiales panhospitalières (BACTOT)...

  • 7 septembre 2018

    Un programme obligatoire de surveillance provinciale des diarrhées à Clostridium difficile (DACD) a commencé en août 2004 sous un mandat du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) confié à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). En complément à cette surveillance, une surveillance provinciale des souches de C. difficile a permis de suivre l’évolution temporelle et géographique des profils moléculaires des souches circulantes au Québec. Ce rapport de surveillance présente le portrait global de l’épidémiologie des souches de C. difficile provenant de patients ayant une DACD d’origine nosocomiale de 2004-2005 à 2014-2015 dans l’ensemble des installations de soins aigus participantes au programme de surveillance des DACD du Québec....

  • 10 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 47 unités d’hémodialyse ont participé à la surveillance des bactériémies associées aux accès vasculaires en hémodialyse, pour un cumul de 58 224 patients-périodes (tableau 1). Ces unités ont rapporté 135 bactériémies, survenues chez 127 patients. La proportion de patients-périodes sur fistule est de 39,6 %. Le taux d’incidence est de 0,02 par 100 patients-périodes pour les patients ayant une fistule artérioveineuse sans trou de bouton, de 0,10 pour ceux ayant une fistule artérioveineuse avec trou de bouton, de 0,25 pour ceux ayant une fistule synthétique, de 0,32 pour ceux ayant un cathéter tunnelisé et de 1,72 pour ceux ayant un cathéter non tunnelisé. En 2017-2018, les taux d’incidence sont demeurés stables pour tous les types d’...

  • 9 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 87 installations de santé ont participé à la surveillance des infections nosocomiales à entérocoques résistants à la vancomycine (ERV), pour un cumul de 4 820 847  jours-présence (tableau 1). Un total de 44 infections nosocomiales à ERV est rapporté parmi les patients dont l’infection a été acquise au cours d’une hospitalisation (actuelle ou antérieure, catégories 1a et 1b) dans l’installation déclarante. Le taux d’incidence des infections nosocomiales à ERV est de 0,09 / 10 000 jours-présence. Ce taux d’incidence est stable par rapport à celui de 2016-2017. Le taux d’acquisition des colonisations nosocomiales à ERV (cat. 1a et 1b) en 2017-2018 est de 5,35 / 10 000 jours-présence et est à la baisse par rapport à 2016-2017. Pour l’...

  • 9 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 88 installations de santé ont participé à la surveillance des infections à bacilles à Gram négatif producteurs de carbapénémases (BGNPC) qui est obligatoire depuis cette année, pour un cumul de 4 971383 jours-présence (tableau 1). Au total, 15 infections nosocomiales à BGNPC sont rapportées comme étant acquises au cours d’une hospitalisation (actuelle ou antérieure, catégories 1a et 1b) dans une installation déclarante. Le taux d’incidence des infections nosocomiales à BGNPC est de 0,03 / 10 000 jours-présence. Le taux d’acquisition des colonisations nosocomiales à BGNPC (cat. 1a et 1b) est de 0,42 / 10 000 jours-présence. Dans le rapport de surveillance actuel, les données des installations qui ont déménagé dans le nouveau CHUM (...

  • 8 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 87 installations de santé ont participé à la surveillance des bactériémies panhospitalières, pour un cumul de 4 784 376 jours-présence (tableau 1). Ces installations ont rapporté 3 060 bactériémies, survenues chez 2 855 patients. Le taux d’incidence total est de 5,34 cas par 10 000 jours-présence. Le taux d’incidence en 2017-2018 est demeuré stable par rapport aux années précédentes, mais l’incidence des bactériémies primaires non associées à un cathéter a augmenté. Dans le rapport de surveillance actuel, les données des installations qui ont déménagé dans le nouveau CHUM (soit les hôpitaux Saint-Luc, l'Hôtel-Dieu et Notre-Dame) ont été fusionnées pour chacune des années de surveillance antérieures afin de...

  • 8 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 67 unités de soins intensifs ont participé à la surveillance des bactériémies sur cathéters centraux, pour un cumul de 127 964 jours-cathéters (tableau 1). Ces unités ont rapporté 123 bactériémies, survenues chez 121 patients. Le taux d’incidence est de 0,81 par 1 000 jours-cathéters dans les unités coronariennes, de 0,75 dans les unités universitaires adultes, de 0,71 dans les unités non universitaires adultes, de 1,72 dans les unités pédiatriques et de 2,10 dans les unités néonatales. Les taux d’incidence de 2017-2018 sont demeurés stables par rapport à ceux des quatre années précédentes (figure 1), excepté dans les unités néonatales, où le taux est inférieur à ceux des années 2013-2014 et 2015-2016. La létalité a augmenté...

  • 7 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 90 installations de santé ont participé à la surveillance des diarrhées à Clostridium difficile (DACD), pour un cumul de 4 905 940 jours-présence (tableau 1). Ces installations ont rapporté 2 152 DACD nosocomiales, soit acquises au cours d’une hospitalisation (actuelle ou antérieure, catégories 1a et 1b). Le taux d’incidence des DACD nosocomiales est de 4,39 par 10 000 jours-présence. Ce taux d’incidence est en baisse pour une troisième année consécutive, mais cette baisse n’est pas statistiquement significative par rapport au taux d’incidence de 2016-2017. La proportion de décès à 10 jours est de 6,8 % (n = 131) et celle à 30 jours, de 12,0 % (n = 232). Au total, 17 colectomies (0,9 %) et 4 iléostomies (0,2 %) sont...

  • 6 août 2018

    Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, 87 installations de santé ont participé à la surveillance des bactériémies à Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM), pour un cumul de 4 820 847 jours-présence (tableau 1). Ces installations ont rapporté 63 bactériémies nosocomiales à SARM. Le taux d’incidence des bactériémies nosocomiales à SARM est de 0,13 / 10 000 jours-présence et est stable depuis les trois dernières années. La proportion de la résistance à la méthicilline parmi les bactériémies nosocomiales à S. aureus est de 13,0 %. Pour l’ensemble des résultats, seules les installations ayant participé à au moins 11 périodes sont incluses dans les analyses. Les regroupements établis en 2015-2016 à partir de la mission et du nombre de lits...

Pages

Souscrire à Surveillance provinciale des infections nosocomiales