Une intervention de mise à niveau du système de ventilation mécanique centralisé a été réalisée au cours de l’automne 2016 dans un complexe résidentiel de soixante logements situés à Rimouski, dans lequel divers problèmes d’ordre conceptuel, mécanique et comportemental influençaient négativement le taux de ventilation, la qualité de l’air intérieur, le confort et la santé des occupants. La démarche reposait d’une part sur des correctifs techniques applicables notamment au système de ventilation mécanique et d’autre part, sur une approche basée sur la communication entre gestionnaires, professionnels et occupants, afin de mieux caractériser les perceptions et comportements entourant la problématique vécue.

Par la suite, soit au printemps 2017, la direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent a demandé l’appui de l’INSPQ pour réaliser une évaluation de cette intervention. De nature essentiellement formative, cette dernière devait porter sur le processus de mise en œuvre et sur les retombées de l’intervention en tenant compte des facteurs humains et techniques visant l’amélioration de la ventilation, du confort et de la santé des occupants.

Les principaux constats qui se sont dégagés de cette évaluation sont présentés selon trois phases-clés de la démarche :

Avant l’intervention

  • Plus de la moitié des répondants éprouvaient des inconforts thermiques et olfactifs ainsi qu’une sensation de sécheresse des muqueuses avant la mise en œuvre des travaux, alors que plusieurs occupants rapportaient une sensation d’irritation ou d’obstruction du nez, des éternuements, une rhinorrhée, de l’insomnie, de l’irritation aux yeux ou des yeux larmoyants;
  • Très peu d’occupants avaient communiqué de manière formelle leur insatisfaction aux gestionnaires du bâtiment alors que des plaintes informelles répétées avaient été adressées à ces derniers;
  • Près de la moitié des personnes interrogées avaient tenté d’obstruer les grilles de ventilation, ayant perdu confiance dans l’efficacité du système de ventilation;
  • Divers problèmes de conception et d’installation pouvant expliquer les insatisfactions des occupants ont été décelés par la firme d’ingénieurs-conseils qui a procédé à l’évaluation de la performance du système de ventilation en 2016.

Pendant l’intervention

  • L’intervention intégrée pour améliorer le confort et la santé des occupants a été réalisée en deux volets : un volet communicationnel visant les occupants et le personnel ainsi qu’un volet technique appliqué au système de ventilation.

Après l’intervention

  • Le niveau de satisfaction des occupants en regard des travaux réalisés et des aspects communicationnels s’est avéré élevé;
  • La confiance des occupants envers l’efficacité du système de ventilation s’est améliorée;
  • Les comportements nuisibles au bon fonctionnement du système de ventilation ont diminué;
  • Les occupants ont remarqué une réduction de leurs inconforts vécus en lien avec la ventilation alors que certains problèmes de santé ou symptômes récurrents semblent s’être atténués chez quelques-uns d’entre eux. La diminution la plus marquée concerne l’irritation du nez;
  • Les frais engendrés par l’intervention ont rapidement été absorbés par les économies énergétiques secondaires à celle-ci.

En bref, l’intervention réalisée au complexe résidentiel la Roseraie a permis d’une part de constater l’importance d’impliquer des professionnels compétents dans la conception, l’installation, l’entretien et le suivi du fonctionnement des systèmes de ventilation et d’autre part, d’impliquer les occupants et le personnel afin de mieux cerner la nature des problèmes potentiels vécus et de favoriser leur collaboration pour assurer l’efficacité et le bon fonctionnement du système de ventilation. Elle permet également de constater la faisabilité économique d’une telle intervention. Les auteurs du rapport sont d’avis que ces constats devraient inciter les instances concernées à promouvoir les enjeux relatifs à la ventilation et au maintien d’une bonne qualité de l’air intérieur auprès des propriétaires gestionnaires des bâtiments résidentiels publics et privés de la province, aux prises avec des problématiques y étant associées.

Évaluation d'une intervention visant à améliorer la qualité de l'air intérieur d'un complexe résidentiel

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-83621-6

Notice Santécom: