Le sodium dans notre alimentation : principaux contributeurs et modélisation de l’impact de leur réduction en sodium

Cette analyse vise à soutenir les décisions ministérielles quant à la pertinence et la faisabilité d’implanter des cibles de composition nutritionnelle pour certaines catégories d’aliments. Plus précisément, les informations issues de ce rapport pourront guider le choix d’éventuelles catégories d’aliments ciblées ainsi que le choix des paramètres de celles-ci. Ce projet est réalisé dans le cadre de la mesure 3.2 de la Politique gouvernementale de prévention en santé de 2016 visant à Améliorer la qualité nutritive des aliments au Québec.

Dans un premier temps, le développement d’une méthode novatrice à partir d’achats alimentaires a permis d’identifier les aliments qui contribuent significativement à l’apport en sodium dans l’alimentation actuelle des Québécois. Dans un second temps, une modélisation de réduction du sodium a illustré la réduction théorique du sodium dans les achats alimentaires qu’aurait occasionné l’atteinte des cibles canadiennes pour le sodium. Finalement, une modélisation de l’impact théorique des paramètres des éventuelles cibles nutritionnelles sur l’apport en sodium par personne au Québec a été effectuée.

Identification des principaux aliments contributeurs au sodium dans les achats alimentaires

  • La catégorie pains est celle qui contribue le plus au sodium contenu dans les aliments achetés par les Québécois en 2015-16 (24,2 %).
  • En 2015-16, le trois quarts du sodium retrouvé dans les aliments étudiés provenait des dix principaux contributeurs : 1) pains, 2) charcuteries, 3) fromages, 4) produits de fromage en tranches, 5) saucisses, 6) repas réfrigérés et congelés, 7) pizzas petits formats et sandwichs congelés, 8) croustilles, 9) céréales prêtes-à-manger et 10) desserts du commerce et pâtisseries à déjeuner.
  • Pour les années 2010-11, 2013-14 et 2015-16, les pains, les charcuteries, les fromages et les produits de fromage en tranches se sont disputé les quatre premières places du classement des contributeurs au sodium.

Exploration de la réduction théorique du sodium dans les achats alimentaires si les cibles canadiennes volontaires en sodium avaient été atteintes

  • En 2015-16, l’atteinte des cibles canadiennes pour le sodium par l’ensemble des catégories d’aliments étudiées aurait occasionné une réduction de 14 % du sodium dans les aliments achetés, soit l’équivalent de 125 mg/personne/jour.

Scénarios de réduction théorique de la teneur en sodium de catégories d’aliments

  • L’établissement d’une seule cible nutritionnelle, visant les pains, offrirait une diminution globale peu intéressante du sodium dans les aliments.
  • Un scénario de réduction ciblant entre dix à vingt des plus grands contributeurs au sodium réduirait de façon non négligeable l’apport en sodium moyen des Québécois.
  • Une réduction de la teneur moyenne en sodium de l’ensemble des 33 catégories d’aliments étudiées procurerait un faible bénéfice supplémentaire au scénario de réduction de 20 catégories.

Conclusion

Les résultats obtenus dans ce rapport suggèrent que d’éventuelles cibles de composition nutritionnelle devraient porter sur les 10 à 20 premières catégories d’aliments les plus contributrices au sodium. La réduction de la teneur en sodium de ces catégories d’aliments permettrait à la fois de cibler les principaux contributeurs à la surconsommation de sodium au Québec tout en limitant la complexité de la mise en œuvre.

Le sodium dans notre alimentation : principaux contributeurs et modélisation de l’impact de leur réduction en sodium

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-81203-6

Notice Santécom: