Proposition d’un plan de surveillance intégrée de la résistance aux antibiotiques

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la résistance aux antibiotiques constitue une menace croissante pour la santé publique. Elle engendre un fardeau considérable pour les patients et la société. Une surveillance intégrée de la résistance aux antibiotiques est essentielle pour mieux comprendre ce phénomène complexe, en suivre l’évolution et cibler adéquatement les interventions permettant de préserver l’efficacité des antibiotiques.

Au cours des trente dernières années, les gouvernements du Québec et du Canada ont mis sur pied plusieurs programmes de surveillance de la résistance aux antibiotiques. En 2015, suivant une tendance internationale visant à jumeler les données des programmes de surveillance des microorganismes résistants aux antimicrobiens avec celles de l’utilisation des antimicrobiens, un premier rapport de surveillance de la résistance aux antimicrobiens a été publié par l’Agence de la santé publique du Canada. Pour soutenir la mise en œuvre du volet surveillance du Plan d’action ministériel 2017-2022 sur la lutte contre la résistance aux antibiotiques, le Québec vise également l’intégration des données qui soutiennent ses programmes de surveillance de la résistance aux antibiotiques.

La surveillance intégrée de la résistance aux antibiotiques comprend la surveillance de laboratoire, la surveillance épidémiologique et la surveillance de l’utilisation des antibiotiques.

Concernant la surveillance de laboratoire, ce plan recommande :

  • de maintenir la surveillance de la résistance aux antibiotiques en cours au Laboratoire de santé publique du Québec des bacilles à Gram négatif (entérobactéries productrices de carbapénémases), de Mycobacterium tuberculosis, de Neisseria gonorrhoeae, de Neisseria meningitidis, de Staphylococcus aureus et de Streptococcus pneumoniae;
  • d’élaborer une surveillance de la résistance aux antibiotiques à partir des données des laboratoires hospitaliers des souches d’Escherichia coli d’origine communautaire isolées des urines, de Salmonella spp. et de Shigella spp. isolées de tous les sites, ainsi que de Staphylococcus aureus et de Streptococcus pyogenes (streptocoque du groupe A) isolées des sites normalement stériles.

Concernant la surveillance épidémiologique, ce plan recommande :

  • de poursuivre la surveillance provinciale des infections nosocomiales et des maladies à déclaration obligatoire d’origine infectieuse représentant un intérêt pour la surveillance de la résistance aux antibiotiques;
  • de jumeler dans une même analyse descriptive les résultats de surveillance de laboratoire avec les résultats de surveillance épidémiologique pour les microorganismes reconnus prioritaires dans ce plan;
  • de maintenir la capacité de surveiller la résistance aux antibiotiques, notamment en consolidant un réseau de cliniques sentinelles pour la surveillance des infections résistantes (par exemple, les infections gonococciques) dans le contexte d’une progression de la résistance aux antibiotiques et d’émergence de nouvelles résistances aux antibiotiques.

Concernant la surveillance de l’utilisation des antibiotiques, ce plan recommande :

  • de jumeler dans une même analyse descriptive les résultats de surveillance quantitative et qualitative d’utilisation des antibiotiques dans les établissements obtenus dans le cadre des programmes d’antibiogouvernance;
  • de mettre en place une surveillance de l’utilisation des antibiotiques dans la communauté.

Ce plan recommande l’intégration des résultats de surveillance de laboratoire, de surveillance épidémiologique et de surveillance de l’utilisation des antibiotiques par le biais de standards de collecte et d’analyse des résultats pour permettre la comparaison de l’évolution de la résistance aux antibiotiques à celle de l’utilisation des antibiotiques au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde. Il recommande également la publication d’un rapport annuel de surveillance dans un format adapté aux cliniciens et aux autorités de santé publique.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-79908-5

Notice Santécom: