Entérocoques résistants à la vancomycine : mesures de prévention et contrôle pour les milieux d'hébergement et de soins de longue durée

L'application des mesures de prévention et contrôle des infections (PCI) dans les milieux d'hébergement et de soins de longue durée doit être adaptée aux caractéristiques propres à ces milieux, ainsi qu'à la clientèle qui y est hébergée.

Pour les personnes résidant en hébergement de longue durée, le centre d'hébergement représente un milieu de vie. Bien que l'hébergement en milieu de vie substitut institutionnel soit de plus en plus réservé aux personnes qui présentent des pathologies complexes ou des incapacités motrices, sensorielles ou cognitives importantes, il doit demeurer un lieu de résidence convivial et agréable. Cette réalité module les interventions à réaliser en tant que milieu de soins. L'intensité des soins prodigués est habituellement différente de celle en milieux de soins aigus et la proportion de personnes à risque est moindre. La longue durée de séjour des résidents (souvent sur plusieurs années) limite, entre autres, l'application à long terme de mesures restrictives. Il est également important de tenir compte de l'impact qu'un isolement peut avoir sur un résident.

C'est en tenant compte de ces éléments que le Comité sur les infections nosocomiales du Québec (CINQ) a émis des recommandations particulières pour ces milieux spécifiques.

L'orientation principale retenue pour les mesures de PCI en milieu d'hébergement et de soins de longue durée est de prévenir les infections par les entérocoques résistants à la vancomycine (ERV). Cela ne signifie pas que l'on ne doive pas tenir compte de la transmission. Au contraire, le CINQ considère que l'application adéquate des pratiques de base (incluant l'hygiène des résidents et l'hygiène de l'environnement et la gestion des excrétas) est suffisante dans ces milieux pour prévenir la transmission. La clientèle moins à risque de développer une infection, la transmission peu fréquente dans ces milieux et la longue durée de portage rapportée dans certaines études ont été des éléments importants pour déterminer l'orientation retenue.

Les recommandations formulées dans ce document sont issues des données de la littérature, de l'expérience clinique et de l'avis d'experts dans le domaine de la prévention et du contrôle des infections. Elles sont spécifiques aux milieux d'hébergement et de soins de longue durée et diffèrent souvent grandement de celles pour les milieux de soins aigus.

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-73180-1

Notice Santécom: