Les mesures de repas scolaires subventionnés et leurs impacts sur l'alimentation et le poids corporel des jeunes : expériences étrangères et perspectives pour le Québec

La présente synthèse analytique des connaissances a été réalisée à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et s'inscrit en continuité avec divers travaux en cours au Québec qui ont pour objectif de favoriser la saine alimentation chez les jeunes.

Le document présente une analyse de diverses expériences étrangères en matière de mesures de repas scolaires subventionnés et leurs impacts sur l'alimentation et le poids des jeunes. Il permet de dégager des perspectives pour le Québec.

En Angleterre, aux États-Unis, en France et en Finlande, des mesures de repas scolaires subventionnés sont en place et visent notamment à promouvoir une saine alimentation et à prévenir l'obésité chez les jeunes tout en assurant un soutien alimentaire aux élèves plus démunis.

  • Si l'impact de telles mesures sur le poids corporel reste difficile à évaluer, les connaissances scientifiques actuelles suggèrent la contribution de ce type de mesure à la saine alimentation des élèves, en particulier pour ceux issus de milieux socioéconomiquement faibles.
  • Pour maximiser le potentiel d'efficacité de ces mesures, des conditions de succès ont été identifiées :
    • L'accessibilité économique aux repas scolaires doit permettre à tous les élèves d'en bénéficier, y compris ceux de milieux moins nantis.
    • Dans la mise en oeuvre, la mesure doit éviter la stigmatisation.
    • L'environnement alimentaire autour de l'école doit être pris en compte.
    • La mesure et les repas offerts doivent être acceptables pour les jeunes et leurs parents.
    • La qualité des repas doit être assurée tout en tenant compte des coûts de la mesure pour le gouvernement et des capacités des milieux.
  • Pour contribuer à l'adoption et au maintien d'une saine alimentation chez l'ensemble des jeunes, une mesure de repas scolaires subventionnés doit s'inscrire dans un portefeuille plus large d'actions qui contribuent à la création d'environnements favorables à la saine alimentation dans les écoles et les communautés.
  • Pour être pleinement porteuse, une mesure de repas scolaires, doit être soutenue par le développement d'attitudes et d'habiletés personnelles chez les jeunes, par exemple, la capacité d'exercer un jugement critique, de s'associer à des pairs positifs, de résister aux pressions sociales négatives, les outillant à faire des choix plus sains.
  • Afin d'identifier quels éléments des expériences étrangères analysées seraient transférables au Québec, d'autres travaux seront nécessaires. Pour juger de la pertinence, de la faisabilité et de l'acceptabilité d'une éventuelle mesure de repas scolaires subventionnés pour l'ensemble de la province, il est essentiel de documenter davantage la situation de l'alimentation à l'école au Québec.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-72524-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-72523-

Notice Santécom: