L'initiation à l'usage de la cigarette chez les élèves québécois : 2012-2013

Il est bien connu que la majorité des fumeurs adultes s'initient à l'usage de la cigarette durant l'adolescence (Sims et collab., 2009). En raison de la nicotine contenue dans la fumée de tabac, des symptômes de dépendance peuvent émerger très rapidement chez les jeunes s'étant initiés à l'usage de la cigarette, même si cet usage est peu fréquent (DiFranza et Richmond, 2008; Gervais et collab., 2006; O'Loughlin et collab., 2009). Des taux élevés d'initiation à l'usage de la cigarette sont susceptibles de se répercuter ultérieurement sur la prévalence du tabagisme observée chez les adultes, avec toutes les conséquences que cela entraîne sur la santé de la population et les coûts imposés au système de santé québécois. Pour cette raison, il s’avère important d’être attentif à l’évolution des différents indicateurs rendant compte de l’initiation à l’usage de la cigarette chez les élèves québécois. La publication en 2011 du troisième numéro de la collection « Enquête sur le tabagisme chez les jeunes » a illustré les tendances observées en 2008-2009 chez les élèves québécois en matière d’initiation à l’usage de la cigarette (Lasnier et Cantinotti, 2011). La présente mise à jour vise à actualiser le portrait de l’initiation au tabagisme chez les élèves de la 6e année du primaire à la 5e année du secondaire, à partir des données recueillies en 2010-2011 et 2012-2013.

  • Les trois indicateurs de l'initiation à l'usage de la cigarette chez les élèves, soit la prise de quelques bouffées de cigarette, la consommation d'une cigarette entière et la consommation d'au moins 100 cigarettes à vie, ont connu une baisse significative en 2010-2011 et une stabilisation par la suite en 2012-2013.
  • Les proportions d'élèves de la 6e année du primaire à la 5e année du secondaire ayant déjà essayé de fumer une cigarette, ayant déjà fumé une cigarette entière ou ayant fumé 100 cigarettes ou plus à vie étaient plus élevées au Québec (31 %, 17 % et 6 % respectivement) qu'en Ontario (16 %, 9 % et 3 % respectivement) et en Colombie-Britannique (16 %, 8 % et 3 % respectivement) en 2012-2013.
  • Les données de 2012-2013 indiquent que l'initiation à l'usage de la cigarette connaît une croissance notable lors du premier cycle d'études secondaires, soit la 1re et la 2e année. Les éditions antérieures de l'enquête indiquent également que le premier cycle d'études secondaires représente la période critique en matière d'initiation à l'usage de la cigarette.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-71479-8

ISBN (imprimé): 

978-2-550-71478-1

ISSN (électronique): 

1922-2475

ISSN (imprimé): 

1922-2459

Notice Santécom: