La fluoration de l'eau potable : révision des plus récentes données scientifiques – Mémoire déposé à la Commission de la santé et des services sociaux

Malgré la réduction de la carie au cours des 30 dernières années, diminution généralisable à tous les pays occidentaux, la carie dentaire demeure un important problème de santé publique qui affecte la grande majorité de la population québécoise. Le Québec est particulièrement touché par ce problème, l'état de santé buccodentaire de sa population étant moins bon que celui des autres provinces canadiennes. Les conséquences de la carie dentaire ne sont pas bénignes. En plus de la douleur et des infections, elle peut nuire à la mastication, à la nutrition, à l'apparence, au bien-être en général, à la productivité économique ainsi qu'à la qualité de vie et à la santé générale des personnes atteintes.

La fluoration de l'eau pour améliorer la santé dentaire de tous

La fluoration de l'eau potable est reconnue par la communauté scientifique internationale, dont l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), comme l'un des moyens les plus sécuritaires, efficaces, économiques et équitables pour réduire la carie dentaire. La fluoration de l'eau potable permet de rejoindre tous les groupes de la population, particulièrement les personnes défavorisées représentant une des populations les plus à risque de développer la carie dentaire.

Efficacité de la fluoration de l'eau potable

De nombreuses études et revues systématiques de la littérature scientifique ont amplement démontré les effets bénéfiques de la fluoration de l'eau et confirment son efficacité. La fluoration de l'eau est une intervention efficace pour la prévention de la carie dentaire. De nombreux organismes internationaux de santé, dont l'OMS ainsi que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) aux États-Unis, reconnaissent les bienfaits de la fluoration de l'eau potable et la recommandent comme mesure de prévention de la carie dentaire. Des centaines d'organisations de santé en Amérique du Nord et à travers le monde ont également pris position en faveur de la fluoration de l'eau potable.

Absence de risque significatif sur la santé

Aux concentrations recommandées, la fluoration de l'eau potable n'a pas d'effet négatif significatif sur la santé humaine. L'ensemble des données scientifiques disponibles ne permet pas de démontrer que le fluorure dans l'eau, en concentrations bénéfiques pour la santé dentaire, qui varie de 0,6 mg/L à 1,2 mg/L dans le monde, entraîne des effets nocifs chez l'être humain, et ce, même en tenant compte des différentes sources d'exposition comme les produits d'hygiène dentaire ou les aliments contenant naturellement des fluorures.

Absence de risque significatif sur l'environnement

Aux concentrations recommandées, le fluorure est sécuritaire pour l'environnement. Plusieurs évaluations de l'impact de la fluoration sur l'environnement concluent qu'il n'existe aucun risque pour les animaux ou les plantes. Les fluorures qui sont ajoutés à l'eau dans les concentrations proposées par les normes n'ont pas tendance à s'accumuler dans les nappes phréatiques. Le fluorure est abondamment présent dans la nature, et la quantité ajoutée serait, selon ces études, imperceptible et inoffensive.

Le fluorure, déjà présent naturellement dans l'eau

Le fluor se retrouve sous diverses formes dans la nature, la majorité du temps sous forme de sels, nommés fluorures. Les fluorures se retrouvent aussi naturellement, à diverses concentrations, dans l'eau potable elle-même, qu'elle soit d'origine publique ou privée. Les fluorures sont aussi présents dans certains aliments comme le thé ou le poisson.

Produits utilisés dans la fluoration de l'eau potable

Le fluor présent naturellement dans l'eau douce provient de la dissolution naturelle de minéraux, un processus extrêmement lent. Une transformation chimique est requise pour obtenir du fluor qui se dissout dans l'eau. Il n'y a aucune évidence scientifique établissant un lien entre une concentration optimale en ions fluorures dans l'eau et des problèmes de toxicité reliés aux produits utilisés pour la fluoration. La littérature portant sur la toxicité de ces produits concerne essentiellement les risques encourus par les travailleurs qui utilisent ces produits avant leur dissolution dans l'eau.

Les produits utilisés pour fluorer l'eau potable au Québec doivent se conformer aux normes de qualité élevées de l'American Water Works Association (AWWA), de l'American National Standards Institute (ANSI), et de la National Sanitation Foundation (NSF) et également respecter la norme de qualité très stricte ANSI/NSF Standard 60 détaillées dans ce document. Le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) s'assure que les produits chimiques utilisés pour la fluoration de l'eau respectent les normes et que la concentration utilisée par les exploitants respecte la réglementation.

Enjeux éthiques soulevés par la fluoration de l'eau potable

La légitimité de la fluoration de l'eau potable soulève des débats passionnés et des questionnements éthiques : « En fait, la fluoration illustre un cas assez classique en éthique de la santé publique où la bienfaisance, appréciable quant à l'amélioration de la santé d'une population, se trouve dans une relation inversement proportionnelle au souci de la liberté des individus qui la composent » (CESP : 11).

En conclusion

Les connaissances scientifiques disponibles actuellement démontrent que cette mesure est pertinente, efficace et sécuritaire.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-67649-2

ISBN (imprimé): 

978-2-550-67648-5

Notice Santécom: