Portrait national de la gestion de l'accès au matériel d'injection et de la récupération des seringues

Sur les 14 régions à l’étude, 13 disposent d’un système structuré régional d’approvisionnement en matériel d’injection dont les avantages sont la possibilité de posséder un inventaire du matériel acheté et distribué permettant ainsi de savoir le nombre de seringues distribuées sur le territoire (monitorage), les coûts d'achat plus avantageux de même que la gestion facilitée par la centralisation du matériel. Le principal désavantage est le surcroît de travail pour les établissements gestionnaires. Devant l'idée d'adopter un système structuré d'approvisionnement national en matériel d'injection similaire à celui utilisé dans le cadre de la distribution des vaccins, 13 des 14 répondants sont favorables.

À la suite d’une rencontre de la table nationale de concertation en maladies infectieuses (TNCMI), tenue le jeudi 19 octobre 2000, les participants ont recommandé la mise sur pied d'un comité d'étude composé des responsables des PRAMIRS en vue de la création d'un système structuré d'approvisionnement national en matériel d'injection d'autant plus nécessaire pour préciser les éléments du matériel d'injection à distribuer. Le document préparé par madame Janine Matte propose un modèle de système structuré d'approvisionnement national de même que les éléments qui, dans le contexte de la prévention du VIH et des hépatites B et C, sont recommandés pour la distribution du matériel d’injection stérile auprès des UDI.

De plus, en matière d'accès au matériel d'injection, il est pertinent d'explorer la possibilité de mettre à la disposition des UDI des automates (distributeurs-échangeurs de seringues, récupérateurs électroniques ou distributeurs mécaniques simples), dans les zones urbaines à forte prévalence de consommation et/ou de vente de drogues.

Quatre régions, parmi les 14 à l'étude, disposent d'un système structuré régional de récupération des seringues, organisé par les DRSP. Au cours de la rencontre du 19 octobre 2000, les membres de la TNCMI ont recommandé la mise sur pied d'un comité d'étude en vue de faciliter l'élaboration de systèmes structurés régionaux de récupération des seringues. De plus, il a été proposé d'explorer, avec l'aide de l'Ordre des pharmaciens, les modalités pouvant faciliter la récupération des seringues en pharmacies.

Peu de régions disposent de contenants de récupération de format individuel. Il serait important d'accentuer les démarches en vue de trouver un contenant de format individuel répondant aux besoins du personnel des centres d'accès et surtout des UDI, c’est-à-dire un contenant résistant aux perforations, discret, facilement transportable et pouvant être ramené dans un centre d'accès ou jeté dans les déchets domestiques. Janine Matte, dans son rapport, a fait une recherche sur le marché des contenants répondant à ces caractéristiques.

Afin d'éviter le transvasement des seringues par les UDI ou le personnel des centres d'accès lorsqu'un UDI rapporte des seringues usagées dans un contenant autre que les contenants de récupération distribués à cet effet, il semble important de développer une méthode de fonctionnement et de munir les UDI ainsi que le personnel des centres d'accès de contenants de récupération adéquats. De plus, le personnel des centres d'accès doit avoir accès à de l'information concernant les dangers de la manipulation de seringues usagées et les procédures à suivre.

Dans 12 des 14 régions interrogées, les DRSP ont entrepris des démarches concernant la récupération des seringues retrouvées dans l'environnement. Environ une trentaine d'actions différentes ont été entreprises. À la suite de la production de l'affiche visant à informer les gens sur les procédures à suivre lorsque des seringues usagées sont retrouvées dans l'environnement, les DRSP doivent mettre sur pied des structures d'information pour répondre aux questions de la population concernant la disposition des seringues usagées récupérées.

Il serait intéressant, afin de diminuer le nombre de seringues se retrouvant dans l'environnement, de mettre à la disposition des UDI de même que de la population en général des collecteurs de seringues simples dans les zones où une forte densité de seringues usagées sont retrouvées.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-37012-0

Notice Santécom: