Le transport actif et le système scolaire à Montréal et à Trois-Rivières : une synthèse de l'analyse du système d'acteurs concernés par le transport actif des élèves des écoles primaires au Québec

Entre 2006 et 2008, le Groupe de recherche Ville et mobilité a réalisé une étude en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec, dans le cadre du programme des Actions concertées portant sur « Le développement de politiques publiques favorables à l’acquisition et au maintien de saines habitudes de vie ». Menée par le chercheur Paul Lewis de l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal, cette étude intitulée : Le transport actif et le système scolaire à Montréal et à Trois-Rivières. Analyse du système d’acteurs concernés par le transport actif des élèves des écoles primaires au Québec, visait à analyser les attitudes, les stratégies et les politiques des différents acteurs concernés par les déplacements domicile-école afin de comprendre leur perception du transport actif et d’identifier les meilleurs moyens de le promouvoir. Les différents acteurs en question incluaient les enfants, les parents, le milieu scolaire, le milieu municipal et les acteurs gouvernementaux.

Au cours de cette étude, le point de vue des parents a été privilégié puisqu’ils jouent un rôle déterminant dans le choix du mode de transport pour se rendre à l’école.

Le travail de recherche s’est principalement articulé autour de cinq grandes étapes. La première étape consistait en une recension des écrits sur le transport actif. En second lieu, une analyse des cadres institutionnels de la gestion du transport des élèves au Québec a été réalisée. Au cours de la troisième et de la quatrième étape, une analyse des déplacements domicile-école au Québec ainsi qu’une enquête auprès des parents du primaire, sur l’acceptabilité sociale du transport actif ont été effectuées. Pour ce faire, deux agglomérations de tailles différentes ont été sélectionnées : Montréal, qui regroupe environ la moitié de la population du Québec, et Trois-Rivières, agglomération de taille moyenne, assez représentative des autres régions métropolitaines de la province. Dans les deux cas, l’intérêt s’est porté tant sur les quartiers centraux que sur les banlieues proches et lointaines, afin de vérifier l’exactitude de cette opposition souvent exprimée entre ces deux milieux, notamment en termes de transport actif. Finalement, des ateliers de discussion réunissant des représentants de l’ensemble des acteurs concernés par le transport actif au Québec ont été organisés afin de valider l’ensemble de la démarche et éclairer les conclusions de la recherche sur les moyens d’assurer la promotion du transport actif pour les années à venir.

Note(s): 

Vous pouvez également consulter le TOPO associé à ce document : L'environnement bâti et la pratique d'activité physique chez les jeunes.

Le transport actif et le système scolaire à Montréal et à Trois-Rivières : une synthèse de l'analyse du système d'acteurs concernés par le transport actif des élèves des écoles primaires au Québec

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-58652-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-58651-7

Notice Santécom: